Sci-tech
URL courte
290
S'abonner

Après avoir analysé les repas consommés par environ 70 000 personnes durant sept ans, des chercheurs français ont conclu que ceux optant pour des produits bio développaient moins de cancers.

La consommation d'aliments bio pourrait réduire les risques d'avoir un cancer, indique une étude française publiée le 22 octobre dans le JAMA Internal Medicine.
Pour tirer de telles conclusions, les chercheurs ont examiné le contenu de l'assiette de quelque 70.000 personnes pendant sept ans.

D'après Emmanuelle Kesse-Guyot, directrice de recherche à l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) et coauteure de cette étude, «les consommateurs réguliers de bio montraient une diminution du risque de cancer de 25%, en particulier le cancer du sein en post-ménopause avec une réduction des risques de 34% et le lymphome hodgkinien avec une diminution de 75%».

En dépit de ces résultats prometteurs, il n'est toutefois pas certain que les aliments bio garantissent une protection contre le cancer, les chercheurs analysant non seulement le repas des participants mais aussi leurs habitudes de vie.

«Nous ne faisons pas d'analyse sur les aliments. En revanche, nous faisons des analyses sur les individus à partir d'échantillons de sang ou d'urine, nous avons montré que les grands consommateurs de bio avaient des résidus de pesticides dans les urines qui étaient inférieurs aux non-consommateurs», a précisé Mme Kesse-Guyot citée par des médias français.

Et ce sont les pesticides qui pourraient bien être à l'origine de ces cancers, indique la presse se référant à ces chercheurs, lesquels entendent mener des études complémentaires

Lire aussi:

Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tags:
prévention, cancer, alimentation, produits alimentaires, étude, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook