Sci-tech
URL courte
2264
S'abonner

Un nuage composé de poussière enflammée entourant la planète bleue a été détecté par des scientifiques hongrois. Cette nouvelle découverte fait enfin toute la lumière sur l’existence des nuages de Kordylewski, en perçant ainsi un secret qui intrigue la science depuis 60 ans.

Des scientifiques hongrois de l'Université de Loránd Eötvös ont fait une découverte inattendue en étudiant les nuages de Kordylewski, qui sont de grandes concentrations de poussière qui pourraient exister aux points de Lagrange L4 et L5 du système Terre-Lune, rapporte le portail Sciencealert.

​Si leur existence a été contestée pendant un moment, cette nouvelle découverte semble enfin percer ce mystère. Pour le faire, des chercheurs hongrois ont réalisé une simulation sur ordinateur incluant la Terre, la Lune, le Soleil et les particules de poussière.

Dans le cadre de leur étude, les spécialistes ont essayé d'observer l'évolution de ce modèle pendant 3.650 jours. Ils ont retracé l'apparence des nuages en utilisant des filtres polarisés.

L'image obtenue a montré que la Terre était enveloppée d'un nuage de poussière enflammée ce qui confirmait bien l'existence de nuages de Kordylewski, dont la première référence remonte à presque 60 ans.

Les nuages de Kordylewski ont été envisagés la première fois dans les années 1960 par l'astronome polonais Kazimierz Kordylewski qui pensait y trouver un astéroïde troyen de la Lune, mais leur existence est toujours sujette à caution. En effet, il se pourrait qu'il ne s'agisse que de phénomènes temporaires, puisque ces points forment des positions d'équilibre instables à cause des perturbations dues au Soleil.

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Agriculteur en colère: marre des «écolo-bobos donneurs de leçons»
Tags:
photo, poussière, nuages, espace
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook