Sci-tech
URL courte
273913
S'abonner

Un matériau capable de «soulever 160 éléphants» a été inventé en Chine, d’après le journal South China Morning Post. Il pourrait notamment servir à construire un ascenseur vers l’espace dont l’idée a été proposée par le pionnier de l’astronautique russe Konstantin Tsiolkovski.

Une équipe de recherche de l’université Tsinghua de Pékin dirigée par le professeur du département de génie chimique Fei Wei a conçu un matériau en nanotubes de carbone si solide qu’il pourrait même être utilisé pour créer un ascenseur spatial, a annoncé le journal South China Morning Post.

Selon les chercheurs, un centimètre cube de la fibre qui ne pèse que 1,6 gramme, est capable de soulever une charge de 800 kg, soit le poids de 160 éléphants.

«C’est une véritable percée», a affirmé Wang Changqing, collaborateur au centre de recherche sur les ascenseurs spatiaux de l’Université polytechnique du Nord-Ouest de Xian, qui n’a pas participé à cette étude.

Ces nanotubes de carbone présentent une résistance à la traction de 80 gigapascals (GPa), d’après les résultats de l’étude publiés en mai 2018 dans la revue Nature Nanotechnology.

«Il est évident que la résistance à la traction des faisceaux de nanotubes de carbone est au moins 9 à 45 fois supérieure à celle des autres matériaux», note l’équipe citée par le journal.

Le nouveau matériau pourrait bénéficier d’une grande demande dans de nombreux secteurs dont l’industrie des équipements sportifs, la production des blindages balistiques, l’aéronautique et l’astronautique.

Selon les experts, l’existence d’un tel matériau rend notamment possible la création d’un ascenseur vers l’espace dont le premier concept a été proposé en 1895 par le pionnier de l’astronautique russe Konstantin Tsiolkovski. Ce dispositif devrait être doté d’un très long câble arrimé d'un côté à la Terre, de l'autre à un gros contrepoids immobile placé en orbite terrestre.

Si les spécialistes chinois ont effectivement réussi à produire un matériau si solide, cela révolutionnerait la procédure d’envoi des astronautes en orbite. L'obstacle numéro un pour créer un ascenseur spatial restait jusqu’ici l’absence d’un matériau suffisamment fiable pour fabriquer un câble à la fois léger et résistant.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Un Algérien et une Marocaine interpellés pour adultère, ils risquent jusqu’à deux ans de prison au Maroc
Tags:
astronautique, ascenseur, Université polytechnique du Nord-Ouest de Xi'an, South China Morning Post, Konstantin Tsiolkovski, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik