Ecoutez Radio Sputnik
    Des chercheurs brésiliens s'embarquent pour percer le mystère des pharaons égyptiens

    Des chercheurs brésiliens s'embarquent pour percer le mystère des pharaons égyptiens

    © Photo. Bape
    Sci-tech
    URL courte
    0 100

    Un groupe de chercheurs brésiliens effectue une nouvelle expédition en Égypte afin de percer le mystère de la Tombe thébaine n°123 dans la nécropole de Louxor. Les premières fouilles doivent commencer en janvier, a raconté à Sputnik José Roberto Pellini, coordinateur de ce projet qui a reçu le nom d’Amenemhat.

    Le groupe qui participera à l'étude de la Tombe thébaine n°123 dans la nécropole de Louxor, en Égypte, ne se compose pas que de Brésiliens, mais comprend aussi des chercheurs argentins, français et égyptiens, a indiqué à Sputnik José Roberto Pellini, professeur de l'université fédérale du Minas Gerais.

    «Nous nous focalisons essentiellement sur des fouilles archéologiques. […] C'est une tombe unique en son genre qui n'a jamais été étudiée ni fouillée. Cette année, nous commencerons les fouilles dans une partie qu'on appelle chambre voisine, qui est en fait une pièce attenante à une chambre funéraire, où le défunt avait été enterré et éventuellement utilisée pour entreposer ses biens. Nous avons déjà découvert deux momies à la surface», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    Cartouche royal au nom du pharaon Thoutmosis III
    © Photo. Bape
    Cartouche royal au nom du pharaon Thoutmosis III

    Et d'ajouter que l'année prochaine, au-delà de l'histoire du noble Amenemhat, les chercheurs étudieront également l'époque contemporaine et ce afin d'analyser l'attitude de la population locale envers ce monument antique.

    Ledit projet intègre le Programme archéologique brésilien en Égypte (Bape), créé en 2015 à l'université fédérale de Sergipe.

    Lire aussi:

    La momie d'«une personnalité puissante» qui vivait il y a 3.000 ans découverte à Louxor
    En Égypte, des archéologues découvrent la tombe d’un général vieille de 3.500 ans
    L’ADN des momies égyptiennes analysé pour la première fois
    Tags:
    momie, chercheurs, tombe, fouilles, Sputnik, université fédérale du Minas Gerais, José Roberto Pellini, Sergipe, Louxor, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik