Ecoutez Radio Sputnik
    l'océan Pacifique

    Mystère des profondeurs: un «extraterrestre» découvert dans l’océan Pacifique? (photo)

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Sci-tech
    URL courte
    61415

    Une créature étrange ressemblant à des êtres extraterrestres a été photographiée à proximité des Philippines. Toutefois, cet organisme qui pourrait être pris pour un monstre d’une autre planète à cause de sa couleur et de ses formes spécifiques n’était qu’une larve de pieuvre.

    Un organisme mystérieux ressemblant à un extraterrestre a été repéré dans la nuit de vendredi, dans les eaux de l'océan Pacifique près des Philippines, annonce le quotidien britannique The Daily Mail.

    ​En fait, cette créature, effrayante à première vue, n'est qu'une larve de pieuvre, qui ne mesure que 2,5 centimètres de long. Elle a été photographiée avec d'autres habitants sous-marins, qu'on peut facilement confondre avec des aliens, à une profondeur de cinq mètres à proximité de la localité de Janao Bay Inn.

    Dans les premières phases de leur développement, la couleur de ces pieuvres miniatures n'est pas encore définie. C'est ainsi qu'elle contraste particulièrement quand on l'éclaire en milieu sous-marin nocturne. De plus, la technique de prise de vue du photographe indonésien Jin V Lao, auteur de ces images, rend la photo encore plus mystérieuse. Sa méthode réside en l'installation sur un récif de sable d'une torche, dont la lumière artificielle attire les «monstres marins», précise The Daily Mail.

    «Ce n'est pas tous les jours qu'on voit des créatures ressemblant aux extraterrestres et vivant réellement ici dans les océans», a déclaré M.Lao, cité par le quotidien.

    Lire aussi:

    Un monstre marin inconnu terrifie les Philippins (vidéo)
    Un plongeur enveloppé par une pieuvre géante (vidéo)
    Pieuvre vs requin: suffit d'avoir un peu d'astuce... (vidéo)
    Tags:
    photographe, pieuvre, photographie, océan, extraterrestres, océan Pacifique, Philippines
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik