Sci-tech
URL courte
3240
S'abonner

Des chercheurs américains ont découvert de nouvelles cibles à détruire dans les cellules de deux formes de cancer afin d'empêcher leur développement ultérieur.

Les spécialistes de l'Institut de recherche sur le cancer Dana-Farber basé à Boston ont identifié des cibles moléculaires dans les cellules de deux formes de cancer agressives et presque non traitables.

Dans leur rapport publié dans la revue Nature Cell Biology, les chercheurs racontent avoir concentré leurs études sur le sarcome synovial représentant jusqu'à 8% des sarcomes malins chez l'homme, et les tumeurs rhabdoïdes, qui surviennent principalement chez les enfants âgés de moins de deux ans, affectant le cerveau, les reins et d'autres organes.

James Allison et Tasuku Honjo
© REUTERS / TT Haber Ajansı/Fredrik Sandberg
Il s'est avéré que le développement de ces formes de cancer était lié à l'activité du complexe ncBAF qui assume un rôle important dans la régulation des gènes humains. Dans le même temps, les auteurs de l'étude ont identifié les sous-unités BRD9 et GLTSCR1 au sein de la «machine moléculaire» qu'est le complexe ncBAF.

La suppression de ces sous-unités à l'aide de composés spéciaux lors d'expériences de laboratoire menées par les chercheurs a empêché les cellules cancéreuses de se diviser, constate le document. La méthode employée a ainsi permis d'inhiber le développement des cancers agressifs.

Lire aussi:

Agression de Yuriy à Paris: sa mère donne de ses nouvelles - photo
Un élu centriste de Paris explique le lynchage de Yuriy par l’impossibilité d’«aller au sport»
Une septuagénaire affirme avoir été tabassée pour avoir photographié un resto ouvert en plein couvre-feu - photo choc
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
Tags:
reins, cerveau, chercheurs, cancer, tumeur, étude, Institut Dana-Farber, Boston, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook