Ecoutez Radio Sputnik
    Un cimetière en Sicile

    Ce facteur en dit long sur la probabilité d’une mort précoce

    © AFP 2018 Alberto Pizzoli
    Sci-tech
    URL courte
    293

    Selon une nouvelle étude de l'Université de Californie du Sud, la santé des marcheurs rapides a tendance à se détériorer au fil du temps plus lentement que celle des marcheurs lents, si bien que ceux-ci courraient le risque de mourir précocement.

    La vitesse à laquelle on marche est un facteur très important pour prédire notre espérance de vie, affirme Christina M. Dieli-Conwright, professeure à l'Université de Californie du Sud, citée par le portail d'actualités scientifiques MedicalXpress.

    Les nouvelles recherches, menées sous sa houlette, ont notamment démontré que plus notre rythme de marche était rapide, moins on courait le risque d'avoir des problèmes de santé, tels que des maladies cardiovasculaires et des déficiences cognitives.

    La chercheuse étudie actuellement l'impact des exercices physiques sur le développement du cancer du sein et d'autres maladies associées.

    À l'avenir, les médecins pourraient se servir de la vitesse de marche pour déterminer l'âge biologique d'une personne, qui peut être plus jeune ou plus âgé que son âge chronologique, assure Mme Dieli-Conwright.

    Lire aussi:

    Ce nouveau test sanguin capable de prédire combien de temps il vous reste à vivre
    Prédire la mort désormais possible?
    Des scientifiques nomment le meilleur médicament contre la vieillesse
    Tags:
    santé, marche, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik