Ecoutez Radio Sputnik
    Un crâne

    Des chercheurs ont découvert que l'humanité a failli disparaître au VIe siècle

    CC0 / elianemay
    Sci-tech
    URL courte
    4305

    L'humanité a traversé l'une des pires périodes de son existence au milieu des années 530 de notre ère, une période de famine générale puis de pandémie de peste.

    L'une des périodes les «plus terribles» de l'histoire de l'humanité a commencé en 536 de notre ère, annonce le portail Science se référant à des historiens américains.

    Selon l'historien médiéviste Michael McCormick, cette année fut la «pire pour rester en vie». Il explique que l'Europe, le Moyen-Orient et une partie de l'Asie ont été plongés dans un «brouillard mystérieux» pendant 18 mois.

    «Ainsi, le Soleil brillait sans éclat, à l'instar de la Lune pendant toute l'année», écrivait l'historien byzantin Procope.

    La baisse de luminosité solaire a réduit de 1,5-2,5 degrés la moyenne de la température annuelle dans l'hémisphère nord et a provoqué une mauvaise récolte suivie d'une famine générale. Les historiens irlandais décrivent cette période comme «une mauvaise récolte de blé dans les années 536 à 539».

    Ensuite, une pandémie de peste s'est abattue en 541sur notre planète, faisant 100 millions de morts en Orient et 25 millions de morts en Europe.

    Des siècles plus tard, les chercheurs ont réussi à découvrir l'origine du «brouillard mystérieux». Son apparition fut causée par l'éruption d'un volcan en Islande début 536 qui a été suivie par deux grandes éruptions en 540 et 547.

    En novembre, des chercheurs ont trouvé en Antarctique des traces d'un supercontinent. Pour cela ils ont élaboré en 3D une carte de la lithosphère de notre planète.

    Lire aussi:

    Les conséquences de l’éruption solaire la plus puissante en 12 ans sont identifiées
    Éruption volcanique apocalyptique: les délais révisés
    Les deux semaines de vie d’une tache solaire dans une vidéo de la NASA
    Tags:
    Soleil, Asie, Proche-Orient, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik