Ecoutez Radio Sputnik
    Inondation à Paris

    Une étude prédit les conséquences d'une «catastrophe climatique» pour l'Europe

    © Sputnik . Julien Mattia
    Sci-tech
    URL courte
    10514

    Le changement du climat risque d'entraîner trois fois plus de tempêtes extrêmes dans l'ensemble de l'hémisphère nord à l'horizon 2100, selon une étude britannique.

    L’Europe secouée par des tempêtes
    © REUTERS / Eloy Alonso
    Le nombre de puissantes tempêtes en Europe et en Amérique du Nord est susceptible de tripler vers la fin du XXIe siècle en raison du changement climatique, d'après une étude dirigée par Matt Hawcroft de l'Université d'Exeter, en Angleterre.

    Selon un rapport publié sur Phys.org, si l'humanité ne parvient pas à réduire de manière conséquente ses émissions de gaz à effet de serre, cela entraînera une brusque intensification des tempêtes dans plusieurs régions de l'hémisphère nord.

    Dans le même temps, l'effet de ces changements sur les communautés locales sera plus sévère avec le risque de vastes inondations similaires à celles enregistrées dans le comté du Somerset en 2013 et 2014, dans le Cumbria en 2015 et dans le Gloucestershire en 2007, estiment les auteurs de l'étude.

    «Nous nous attendons à ce que les épisodes pluvieux extrêmes deviennent plus intenses et plus fréquents dans un climat plus chaud. Dans notre travail, nous avons lié ces changements aux phénomènes responsables de la plupart de nos précipitations à grande échelle et des inondations», explique M.Hawcroft.

    Dans leur étude, les chercheurs tentent ainsi de créer un modèle qui permettrait de prédire plus précisément où et quand les futures tempêtes auront lieu, les modèles employés actuellement étant marqués par de nombreuses incertitudes.

    Lire aussi:

    Des chercheurs révèlent les conséquences du réchauffement climatique d’ici 25 ans
    Londres et Shanghaï engloutis par l'océan: des images pas vraiment fantastiques
    Le pays qui fera les frais du réchauffement climatique révélé par des chercheurs
    Tags:
    réchauffement climatique, inondation, tempête, gaz à effet de serre, Université d'Exeter, Europe, Amérique du Nord, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik