Ecoutez Radio Sputnik
    Sports

    Quel sport est le plus bénéfique pour prolonger son existence de vie?

    CC0 / energepic
    Sci-tech
    URL courte
    162

    Tous les sports liés à l'entraînement en endurance prolongent considérablement l’espérance de vie et ont un meilleur effet sur la santé humaine que les autres types d'exercices, affirment des scientifiques dans une publication de la revue scientifique European Heart Journal.

    Au cours des dernières années, les scientifiques ont commencé à s'intéresser activement à l'effet de divers sports et activités physiques non seulement sur les muscles et le métabolisme, mais également sur la durée de vie et sa qualité au cours du troisième âge.

    Par exemple, il y a quelques années, des scientifiques belges ont découvert que les exercices physiques ralentissaient le vieillissement et rajeunissaient les cellules humaines, les obligeant à produire des protéines responsables de la réparation des télomères, régions situées à l'extrémité des chromosomes. Plus tard, leurs collègues australiens ont analysé l'influence de divers sports sur l'espérance de vie des personnes âgées au Royaume-Uni. Ils en ont conclu que certains types de sport, tels que le football et la course à pied, n'ont pratiquement aucune incidence sur l'espérance de vie. Tandis que le tennis, l'aérobic et le cyclisme l'allongent, d'après leur étude.

    «Tous les médecins recommandent de faire du sport, mais personne n'a fait d'études à grande échelle sur son impact sur l'espérance de vie réelle de la personne. Seules 124 personnes ont participé à notre expérience, mais c'était suffisant pour établir un record et découvrir un fait intéressant», explique Ulrich Laufs, de l'Université de Leipzig, dans la revue scientifique European Heart Journal.

    Analysant les résultats des expériences précédentes, ses collègues et lui ont vu leur attention attirée par un curieux facteur: tous les types d'exercices les plus bénéfiques pour le corps appartiennent à l'entraînement en endurance, renforçant le travail du cœur et aidant les muscles à utiliser l'oxygène plus efficacement.

    Ils ont réuni un groupe de près de 300 volontaires qui ont accepté de changer radicalement leur mode de vie pour les six prochains mois. Les scientifiques leur ont prescrit différentes séries d'exercices et ont observé comment leurs télomères évoluaient.

    Cependant, seule la moitié des volontaires n'a pas abandonné l'entraînement et a observé le régime jusqu'à la fin des expériences, aidant ainsi à prouver que les changements de longueur des télomères dépendaient vraiment du type d'exercice.

    L'activité des protéines, qui les protégeait de la destruction, a été multipliée par deux ou trois chez les volontaires qui faisaient du jogging, de l'aérobic, de l'aviron et du vélo, mais n'a pas changé du tout chez ceux qui aiment l'haltérophilie. Cela signifie que les cellules de personnes impliquées dans l'athlétisme ou l'aérobic grandissent plus lentement que le corps des fans de la gym et des haltères, selon la nouvelle étude de l'équipe internationale des scientifiques.

    Le succès de ces expériences, comme l'espèrent Laufs et ses collègues, devrait attirer l'attention d'autres scientifiques sur ce problème, ce qui permettra une nouvelle vérification plus approfondie de leurs résultats.

    Lire aussi:

    Pourquoi les hommes vieillissent-ils plus rapidement que les femmes?
    Un pas vers l'immortalité? Les chercheurs trouvent un moyen de ralentir le vieillissement
    Des scientifiques nomment le meilleur médicament contre la vieillesse
    Tags:
    exercices, espérance de vie, sport
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik