Sci-tech
URL courte
4161
S'abonner

Dans la nuit du 29 au 30 août, une fuite d’air a été découverte à bord de la Station spatiale internationale. Il s’agissait d’un trou, plutôt d’une fissure de 1,5 mm dans le bordé du vaisseau spatial Soyouz MS-9. Sputnik s’est entretenu avec Oleg Artemiev, cosmonaute russe qui l’avait comblée sur le conseil du centre de contrôle de la mission.

C'était une situation à laquelle les cosmonautes se préparent normalement en prévision du vol, a raconté à Sputnik Oleg Artemiev, membre de l'équipage du vaisseau spatial Soyouz MS-09 que s'était retrouvé au centre d'une attention particulière à cause d'un trou découvert dans le compartiment avionique.

Un Soyouz à Baïkonour
© Sputnik . Sergueï Mamontov
Un Soyouz à Baïkonour

«70 à 80% des entraînements des cosmonautes portent sur trois situations d'urgence [pouvant survenir à bord d'un vaisseau spatial, ndlr] — l'incendie, la dépressurisation et une atmosphère toxique. La fissure a été facilement comblée de l'intérieur avec un dispositif scellant. Le vaisseau vole de nouveau sans problèmes», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que le trou était tellement minuscule qu'il ne représentait aucun danger pour la station.

«C'était pareil à une piqûre de moustique pour un éléphant. La station est si grande que cela n'a eu aucune importance pour elle. À présent, une commission travaille, et le 11 décembre cette fissure sera examinée de l'extérieur. Par la suite, une autre commission en prendra le relais sur Terre», a résumé le cosmonaute.

Pour rappel, une situation d'urgence s'est produite dans la nuit du 29 au 30 août dernier dans la Station spatiale internationale à la suite d'une fuite d'air entraînant une baisse de pression dans le vaisseau spatial russe Soyouz. Le soir même, des cosmonautes russes ont comblé le trou de l'intérieur avec un dispositif scellant sur le conseil du centre de contrôle de la mission.

Lire aussi:

Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
En continu: attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois morts dont un aurait été décapité
Tags:
dépressurisation, vaisseau spatial, incendie, Soyouz MS-09, ISS, Sputnik, Oleg Artemiev, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook