Ecoutez Radio Sputnik
    Des Su-35S

    Le chasseur russe Su-35S en combat: une simulation en vidéo

    © Sputnik . Anton Balashov
    Sci-tech
    URL courte
    2110

    Un groupe russe de voltige aérienne a permis d’apprécier les caractéristiques de combat du chasseur Su-35S lors d’un vol de démonstration en Extrême-Orient russe.

    Le groupe de voltige aérienne Faucons de Russie a simulé dans le ciel de Vladivostok un combat aérien avec la participation de chasseurs lourds Su-35S, à l'occasion du centenaire du régiment de chasse des forces armées aériennes et de la défense antiaérienne de la région militaire de l'Est.

    Les forces aérospatiales russes ont reçu plus de 60 chasseurs de la génération 4++ Su-35S, racontait en octobre dernier le vice-ministre de la Défense Alexeï Krivoroutchko. Selon lui, les pilotes et le personnel de maintenance ont hautement apprécié les caractéristiques de combat et d'exploitation de l'avion dans le cadre de l'opération spéciale réalisée par la Russie en Syrie.

    Le chasseur polyvalent russe hautement manœuvrable Su-35S est une version modernisée de l'avion Su-27. Le Su-35 possède une cellule améliorée réduisant sa visibilité radar. Grâce aux excellentes caractéristiques d'accélération et de manœuvrabilité assurées par les moteurs à vecteur de poussée orientable et les propriétés aérodynamiques de l'appareil, le Su-35 est capable de pénétrer rapidement dans la zone de tir de missiles sur un ennemi aérien et, après l'attaque, effectuer une manœuvre antimissile.

    Particularités et performances du Su-35S
    © Sputnik .
    Particularités et performances du Su-35S

    Lire aussi:

    L’armée russe dotée de nouveaux Su-35S d’ici fin 2017
    Le Su-35 est le «cauchemar nocturne» de l’aviation US, selon The National Interest
    De nouvelles infos sur le chasseur russe dernier cri Su-35S révélées (vidéo)
    Tags:
    chasseur, voltige aérienne, Su-35S, Sokoly Rossii (Faucons de Russie), Vladivostok, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik