Ecoutez Radio Sputnik
    La supposée planète 9

    Les astronomes sont sur le point de découvrir la mystérieuse «planète X»

    © REUTERS / R. Hurt/Caltech
    Sci-tech
    URL courte
    4202
    S'abonner

    Une équipe de planétologues a reçu des photos détaillées des zones du ciel où devrait se trouver la mystérieuse «neuvième planète géante» du système solaire.

    L'astronome Michael Brown a déclaré que si la «neuvième planète géante» du système solaire existait réellement, il y aurait 80% de chances que les chercheurs parviennent à la retrouver sur ces images.

    «Pour la première fois, nous avons réussi à procéder à sept jours entiers d'observations. J'ai l'impression que si un jour nous trouverons la «planète X», elle se cachera précisément dans cet ensemble de données. Ce dernier couvre environ 85% de la région du ciel où elle devrait se trouver. S'il y a effectivement quelque chose à cet endroit, les chances de découvrir la planète sont de 95%», note le scientifique.

    Début janvier 2016, deux planétologues Michael Brown et Konstantin Batyguine ont annoncé avoir réussi à calculer la position de la mystérieuse «planète X» — la neuvième planète du système solaire, située à 41 milliards de kilomètres du Soleil et approximativement 10 fois plus lourde que la Terre.

    En raison de l'immense distance jusqu'à cette planète — selon les estimations des spécialistes, la «planète X» effectue une révolution autour du Soleil en 15.000 ans — on ignore pour l'instant où elle se trouve.

    De plus, les scientifiques n'ont détecté aucun signe d'existence d'un corps céleste hormis le caractère singulier du déplacement de plusieurs planètes naines et astéroïdes dans la ceinture de Kuiper.

    Ils ne connaissent pour l'instant que l'orbite approximative de ce corps, inclinée de 30 degrés par rapport au plan de rotation des autres planètes. Actuellement, les chercheurs font la course pour savoir qui sera le premier à découvrir cette planète, ou à prouver que la découverte de Batyguine et de Brown n'existe pas.

    Pour l'instant, les recherches de la «planète X» n'ont pas apporté de résultats — Brown, Batyguine et leurs «concurrents» ont seulement réussi à délimiter la zone de recherche. Certains autres chercheurs ont remis en doute son existence en notant que sa présence apporterait une instabilité dans le comportement des objets cosmiques déjà découverts dans la ceinture de Kuiper, où se trouve la planète géante hypothétique.

    Il y a un an, Michael Brown et Konstantin Batyguine ont eu la possibilité d'entamer les recherches de la «planète X» à l'aide du télescope Subaru à Hawaï. Sa direction a autorisé les chercheurs à surveiller en permanence son orbite supposée pendant presque une semaine.

    Les premières tentatives d'obtenir ces photos ont échoué car la mauvaise météo et des dysfonctionnements de l'observatoire-même ont perturbé le travail des chercheurs. Selon Michael Brown, les observations se sont terminées avec succès cette semaine.

    Actuellement, son équipe tente de retrouver les traces de la neuvième planète sur les images qui ont été recueillies durant cette période. L'astronome a été surpris par le succès de la session d'observation — il a dû acheter des disques durs supplémentaires pour enregistrer toutes les données.

    «Je crains que la Voie lactée devienne notre principal problème. Sa bande entre partiellement dans la zone de nos recherches, or des milliers d'étoiles s'y trouvent. Leur brillance est si forte que nous n'essayons même pas de chercher la «planète X» dans cette partie du ciel», poursuit le scientifique.

    Michael Brown et Konstantin Batyguine sont tous les deux persuadés que leurs prédictions sont justes et que la cinquième planète géante du système solaire devrait se trouver dans cette région du ciel. Les derniers calculs statistiques indiquent que la «planète X» existe avec une probabilité de 99,8%, et Brown a déclaré être sûr à 80% qu'ils avaient déjà réussi à la trouver.

    Les deux astronomes sont à tel point convaincus d'avoir raison qu'ils n'ont pas inventé de raisons expliquant pourquoi la «planète X» serait absente dans cette partie du ciel.

    Selon Michael Brown, il n'existe aucune explication alternative tangible aux anomalies dans le comportement des planètes naines dans la ceinture de Kuiper qui ont initialement poussé les planétologues à songer à l'existence d'une neuvième planète.

    Si Michael Brown et Konstantin Batyguine n'arrivent pas à trouver la «planète X» dans toutes ces données, ils organiseront une nouvelle session d'observation en février 2019 afin d'analyser de plus près la Voie lactée pour retrouver un géant de gaz dans cette «botte d'étoiles».

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Un important incendie embrase le porte-avions russe Amiral Kouznetsov, des blessés, dont des militaires - vidéos
    Jean-Michel Aphatie sur Éric Zemmour: «C'est un cochon de la pensée» - vidéo
    Tags:
    planète X, étoile, planète, Michael Brown
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik