Ecoutez Radio Sputnik
     Soybean cyst nematode and its egg

    Un monde beaucoup plus grand que le nôtre se cache sous nos pieds, selon des scientifiques

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    4411
    S'abonner

    Un écosystème extrêmement riche de micro-organismes dont le poids total est des centaines de fois celui de toute l'humanité a été découvert par une équipe internationale de scientifiques explorant la croûte de la Terre, écrit The Guardian.

    La Terre est beaucoup plus habitable qu'on ne le pensait et il existe sous nos pieds un monde de micro-organismes dont le volume est presque deux fois celui de tous les océans mondiaux, indiquent le quotidien The Guardian se référant à des chercheurs du Deep Carbon Observatory.

    Selon eux, malgré parfois la chaleur et la pression extrêmes, l'absence de lumière et l'alimentation très pauvre, la diversité de la biosphère sous-terraine peut être comparée à celle de l'Amazonie ou des îles Galapagos.

    «C'est comme trouver un tout nouveau réservoir de vie sur Terre […]. Nous découvrons de nouveaux types de vie tout le temps. Une grande partie de la vie est dans la Terre plutôt que sur elle», a déclaré Karen Lloyd, professeure associée à l'université du Tennessee à Knoxville.

    Les scientifiques précisent que le poids de cette biosphère cachée de nos yeux varie entre 15 et 23 milliards de tonnes soit des centaines de fois plus que le poids total de l'humanité.

    ​Pour construire un modèle de cet écosystème et estimer la quantité de carbone qu'il pourrait contenir, les chercheurs ont analysé des échantillons extraits de trous de forage d'une profondeur de plus de cinq kilomètres et sur des sites de forage sous-marins.

    Les résultats suggèrent que 70% des bactéries et des archées terrestres vivent dans la sous-surface, y compris certaines espèces d'altiarhaeales qui habitent des sources sulfuriques ainsi que des Geogemma barossii, un organisme unicellulaire qui peut survivre à 121°C dans les bouches hydrothermales au fond de la mer.

    Les scientifiques ont essayé de trouver une limite inférieure au-delà de laquelle la vie ne pourrait pas exister, mais plus ils creusent, plus ils trouvent de micro-organismes. Ils n'excluent pas que le record d'un maximum de 122°C puisse être battu en continuant d'explorer la croûte terrestre en utilisant des instruments plus sophistiqués.

    Tags:
    croûte terrestre, micro-organismes, bactérie, Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik