Ecoutez Radio Sputnik
    La Terre et un astéroïde

    La NASA fait une découverte inattendue sur «l’astéroïde de l’Apocalypse»

    CC BY-SA 2.0 / Lwp Kommunikáció / Ember és aszteroida
    Sci-tech
    URL courte
    72814

    La sonde de la NASA OSIRIS-REx a découvert des traces d’eau dans des minéraux sur la surface de l’astéroïde Bennu, le corps céleste potentiellement le plus dangereux du Système solaire et déjà baptisé «astéroïde de l’Apocalypse».

    Le fait que la sonde OSIRIS-REx a découvert des traces d'eau à la surface de l'astéroïde Bennu permet d'affirmer que celui-ci ressemble à cet égard à d'autres astéroïdes et comètes déjà étudiés, relate le site officiel de la NASA, en charge du programme spatial en question.

    «La présence de minéraux hydratés à la surface de l'astéroïde confirme que Bennu, un vestige des premiers temps du Système solaire, est un excellent spécimen pour la mission OSIRIS-REx, en vue d'étudier la composition de matières volatiles et organiques dans l'espace. (…) Quand tous les échantillons arriveront sur Terre en 2023, les scientifiques recevront un trésor de nouvelles informations sur l'histoire et l'évolution de notre Système solaire», explique Amy Simon, une chercheuse à la NASA.

    OSIRIS-REx a voyagé plus de deux ans pour se rapprocher de Bennu, qui tourne autour du Soleil à une vitesse de 100.000 km/h et se trouve actuellement à 124 millions de kilomètres de la Terre. La petite sonde a ensuite freiné pour se stabiliser à partir de sept kilomètres de l'astéroïde.

    Ce dernier n'est pas tout à fait sphérique, il est plus large que long, sa forme n'a pas la rondeur régulière d'une planète. Il mesure 493 mètres de diamètre, c'est-à-dire qu'il est du même ordre de grandeur que le gratte-ciel One World Trade Center, à New York.

    Jamais un appareil ne s'est approché d'un astéroïde aussi petit. Pour comparaison, les Japonais mènent en ce moment une mission similaire avec la sonde Hayabusa2, sur Ryugu, un astéroïde six fois plus gros que Bennu. En 2010, la sonde Hayabusa avait rapporté des grains microscopiques du corps céleste Itokawa.

    En 2023, OSIRIS-REx retournera sur Terre — avec à son bord, espère la NASA, la plus grande masse d'échantillons spatiaux depuis que les astronautes sont revenus de la Lune un demi-siècle plus tôt.

    L'astéroïde, avec ses 493 mètres de diamètre et ses 3,4 milliards de tonnes est considéré comme capable de causer la fin du monde. En cas d'impact avec la Terre, il dégagerait une énergie équivalente à 1.450 mégatonnes de TNT, ce qui représente trois fois plus que toutes les bombes nucléaires qui ont explosé au cours de l'Histoire. Selon les calculs des scientifiques, Bennu aurait une chance sur 2.700 de toucher la Terre le 21 septembre 2135.

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    astéroïde, Bénou (astéroïde), Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik