Sci-tech
URL courte
3110
S'abonner

Combattre une leucémie aiguë myéloblastique, une forme agressive de cancer, pourrait être possible grâce à un composant actif que contiennent les gouttes ophtalmologiques, conçues pour soigner les maladies de la rétine, affirment des spécialistes britanniques.

Si le diagnostic de la leucémie aiguë myéloblastique, forme agressive du cancer, laisse peu d'espoir, elle pourrait être prochainement soignée de manière efficace grâce à un composant actif que contiennent des gouttes ophtalmologiques, relatent des chercheurs britanniques.

Ces gouttes ne sont pas encore présentes sur le marché car elles n'ont pas encore passé tous les tests, précisent les chercheurs qui se disent particulièrement intéressés par un composant présent dans le médicament. Cet élément vise le gène qui est capable d'étouffer le développement de ce type de leucémie.

Cette maladie affecte tous les âges même si elle est plus fréquente chez les adultes. Le traitement demande une chimiothérapie de longue durée et même après cela, il est impossible de guérir cette maladie complètement.

Le gène SPHINX31, visé par l'effet des gouttes ophtalmologiques, est susceptible de freiner le développement de la maladie.

Après avoir effectué une série d'expériences sur des rongeurs, les spécialistes ont constaté que le développement de la maladie a considérablement freiné tandis que les souris ne ressentaient pas d'effets secondaires.

Les résultats obtenus ouvrent la voie à d'autres recherches avancées et présentent des perspectives pour l'élaboration du nouveau traitement de la leucémie aiguë myéloblastique.

Lire aussi:

La façade de la Banque de France en feu à Paris, les tensions se poursuivent - vidéo
Projectiles, véhicules incendiés, gaz lacrymogène: la manifestation contre la loi Sécurité globale dégénère à Paris
Ne pas consommer cet aliment engendrerait diverses maladies graves, dont le cancer
L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Tags:
gouttes, leucémie, science, santé, gènes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook