Ecoutez Radio Sputnik
    La fusée Soyouz-2.1a

    En vidéo: un lanceur russe Soyouz-2.1a décolle depuis le cosmodrome Vostotchny

    © Sputnik . Evgueni Biatov
    Sci-tech
    URL courte
    3240

    La Russie a fait décoller ce jeudi matin le dernier de ses lanceurs Soyouz-2.1a pour 2018, chargé de mettre en orbite une nuée de satellites en provenance de plusieurs pays étrangers. La vidéo du lancement a été publiée sur Youtube par l'agence spatiale russe Roskosmos.

    Un lanceur russe Soyouz-2.1a, avec 28 satellites à son bord, a quitté ce jeudi matin le cosmodrome Vostotchny, annonce un correspondant de Sputnik sur place.

    La fusée a décollé comme prévu à 05h07, heure de Moscou (02h07 UTC). Elle devrait mettre en orbite deux satellites russes de sondage de la Terre Kanopus-V et 26 satellites en provenance du Japon, des États-Unis, de l'Allemagne, de l'Espagne et de l'Afrique du Sud.

    ​Au début, un bloc d'accélération Fregat a été placé sur en orbite basse afin de propulser chacun des satellites sur sa trajectoire ciblée. Les satellites Kanopus-V N°5 et 6 se sont déjà séparés du bloc à l'altitude respective de 478 et 522 kilomètres.

    De 7h30 à 7h57, un satellite japonais GRUS, des satellites allemands D-Star ONE (iSat), D-Star ONE (Sparrow) et UWE, ainsi que huit satellites américains Lemur se sont détachés l'un après l'autre à une altitude de 585 kilomètres.

    ​De 9h13 à 9h43, c'était le tour des 14 autres satellites étrangers ainsi que de quatre maquettes.

    Les satellites russes Kanopus-V sont destinés à surveiller notre planète en cas de situation d'urgence causée par une catastrophe naturelle ou technologique. La présence simultanée sur orbite de plusieurs satellites permet une surveillance plus précise et plus rapide.

    Il s'agit du 17e et dernier départ de l'année pour les lanceurs russes, si l'on ne tient pas compte de trois décollages de Soyouz depuis le cosmodrome de Kourou, en Guyane française.

    Lire aussi:

    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    L’Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l’attaque des deux pétroliers en mer d’Oman?
    Les États-Unis envisagent officiellement le recours à la force militaire contre l’Iran
    Tags:
    décollage, lanceur, satellite, cosmodrome Vostotchny, GRUS (satellite), Soyouz-2.1a, Holding spatial russe Roscosmos, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik