Ecoutez Radio Sputnik
    Le salon d'automobile, image d'illustration

    Automobile: un chroniqueur tire à boulets rouges sur ces 5 modèles 2018

    © Sputnik . Evgenia Novozhenina
    Sci-tech
    URL courte
    72211

    La vedette de journalisme automobile et présentateur télé Jeremy Clarkson a dressé son propre classement des pires voitures de l’année 2018, qu’il avait testées pour sa rubrique dans The Sunday Times.

    Jeremy Clarkson, le célèbre présentateur de l'émission sur les automobiles The Grand Tour, a présenté sa propre liste des cinq pires voitures ayant vu le jour en 2018. Il peut d'autant plus en parler qu'il les avait essayées pour The Sunday Times, dans lequel il tient une rubrique.

    Le journaliste automobile a choisi cinq modèles parmi les 28 testés par ses soins. À la première place de cette liste, il a positionné la voiture compacte Abarth 695 Rivale, qui est, à son avis, peu pratique et se manœuvre mal.

    La deuxième ligne du classement est occupée par l'Audi Q8 qui est, comme le croit M.Clarkson, convient seulement à ceux qui sont «fous».

    Le SUV Dacia Duster se réserve la médaille de bronze. Les principales réclamations qui lui sont faites concernent «l'apparence moche et le moteur chétif». «Personne ne conduira jamais un Duster harmonieusement. Ou tranquillement. Ou avec la dignité intacte», jette le critique automobile.

    La voiture de la quatrième place est la berline Mini 1499 GT, qui n'a pas été appréciée par Jeremy Clarkson à cause de sa barre de suspension qui est si dure que le moteur ne peut pas lui correspondre, d'après ses dires. «C'est difficile de trouver le mot juste. Mais "horrible" est assez proche».

    Et, enfin, en cinquième et dernière place de cet anti-classement, M.Clarkson a sélectionné la familiale Volvo V60. Selon lui, «Rien ne dit plus que ta vie sexuelle est morte que cette voiture sur l'autoroute». Dans le même temps, il reconnaît les avantages de la Suédoise, comme un intérieur spacieux et un design élégant, mais condamne son moteur diesel «déprimant».

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Premières tensions lors de l'acte 23 à Paris: pétards, gaz lacrymogène, barrages brûlés
    Tags:
    présentateur de télévision, classement, automobile, Audi, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik