Sci-tech
URL courte
372
S'abonner

Un chercheur de la NASA a réagi aux publications de nombreux médias qui ont fait remarquer que le nom a une connotation «nazie», rapporte The Independent. Selon le spécialiste, cette phrase a «des centaines d’années».

Alan Stern, chef de la mission New Horizons, dans le cadre duquel une sonde américaine a frôlé début janvier Ultima Thulé, a rétorqué aux journalistes qui ont critiqué le choix du nom de ce corps céleste le plus éloigné de la Terre, rapporte The Independent. Selon le spécialiste de la NASA, ce ne sont pas les Nazis qui ont inventé cette phrase.

Plus tôt, certains médias, dont Newsweek, avaient fait remarquer que l'expression Ultima Thulé était utilisée en Allemagne pendant la période nazie afin de désigner le lieu d'origine de la race arienne.

«Je crois que New Horizons est l'une des meilleures missions de nos jours et que le terme Ultima Thulé qui est très vieux et qui a des siècles ou, probablement, plus de mille ans est un nom parfait pour cette découverte», a-t-il indiqué.

Selon lui, le fait que cette expression a été utilisée par les Nazis ne signifie pas qu'il faut leur permettre de la «voler».

La sonde New Horizons a survolé le 1er janvier Ultima Thulé, découvert par les télescopes en 2014 et qui est devenu le corps céleste le plus ancien et le plus lointain jamais observé par une sonde.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
sonde spatiale, nazis, The Independent, NASA, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook