Sci-tech
URL courte
0 22
S'abonner

Les utilisateurs d’iPhone et d’iPad pourraient créer eux-mêmes leurs propres fake news, révèlent les journalistes de MacRumors. En cause, un bug du navigateur Safari et, au final, la possibilité pour des personnes mal intentionnées de nuire aux médias.

Un bug découvert dans le navigateur Safari permet de créer des fake news pouvant être transmises à qui bon vous semble, relate le site MacRumors. En somme, la possibilité d'envoyer le lien d'un article à vos contacts en en modifiant le titre. Afin d'avoir cette «opportunité», il suffit d'être en possession d'un iPad ou d'un iPhone fonctionnant sous iOS 12 et non pas sous Android.

Ce bug est incorporé dans l'option «sélection de texte» et la manipulation peut être faite via Safari. La personne recevant le lien pourra voir le nom du site, son logo… et votre propre texte à la place du titre original.

Pour profiter de cette option, il suffit de taper dans la barre de recherche le texte que vous souhaitez présenter comme titre. Sélectionnez celui-ci, cliquez sur l'icône de partage puis sur l'icône Messages et envoyez le lien. Lorsque le destinataire l'ouvrira, il réalisera que l'actualité n'existe en réalité pas.

Loin d'être anodin, ce bug pourrait être utilisé par des malfrats pour, par exemple, nuire à des médias, s'inquiètent les journalistes du site d'information Appleinsider. Il suffirait alors de faire une capture d'écran puis d'accuser le média d'avoir publié et supprimé une fake news. Une problématique qui s'inscrit dans le cadre de la lutte menée contre les fake news par les moteurs de recherche et par les réseaux sociaux, concluent-ils.

Lire aussi:

«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Moscou réagit à l'attaque de la police US contre une journaliste de Sputnik
Violent incendie dans le IIe arrondissement de Paris - vidéo
Tags:
journalistes, médias, titre, informatique, désinformation, bug informatique, Internet, iPad, iPhone
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook