Ecoutez Radio Sputnik
    internet virus

    Attention, une vague de piratages d'une ampleur inédite est en cours

    CC0 / TheDigitalArtist
    Sci-tech
    URL courte
    112818

    Menace sur la Toile: l'organisme international qui attribue les adresses internet (ICANN) a mis en garde contre des attaques de grande ampleur ciblant des noms de domaine internet.

    Les sites internet, et notamment leurs noms de domaine (DNS), se retrouvent à nouveau dans le collimateur des hackers. Une vague d'attaques consistant à modifier les adresses des sites pour les pirater est en cours, a alerté ce vendredi 22 février l'organisme international qui attribue les adresses internet.

    Selon le gendarme internet, ces piratages informatiques consistent à «effectuer des changements non autorisés» dans les adresses et «à remplacer les adresses des serveurs» autorisés «par des adresses de machines contrôlées par les attaquants».

    Dans le viseur: des gouvernements, aussi bien que des services de renseignement ou de police, des compagnies aériennes ou l'industrie pétrolière, et ce au Moyen-Orient comme en Europe, indiquent des experts extérieurs à l'ICANN interrogés par l'AFP.

    L'organisation, basée en Californie, gère le système des noms de domaine en ligne que le grand public connaît par exemple sous la forme de «.com» ou «.fr».

    Auparavant, le ministère américain de la Sécurité intérieure avait établi une comparaison entre la poste et les attaques contre les DNS: «c'est en gros comparable à quelqu'un qui va au bureau de poste, ment sur votre adresse, lit votre courrier puis le met lui-même dans votre boîte aux lettres».

    Pour le moment, il n'existe pas d'outil unique pour régler le problème, préviennent des spécialistes de l'ICANN. «Nous devons améliorer la sécurité globale du DNS si nous voulons avoir un espoir d'empêcher ce genre d'attaque», a conclu l'un des experts.

    Lire aussi:

    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    L’Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l’attaque des deux pétroliers en mer d’Oman?
    Les États-Unis envisagent officiellement le recours à la force militaire contre l’Iran
    Tags:
    cyberattaque, hackers, piratage
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik