Ecoutez Radio Sputnik
    un dinosaure

    Qui a tué les dinosaures? Des scientifiques ont trouvé la réponse

    CC0 / Pixabay/AzDude
    Sci-tech
    URL courte
    7144

    La chute d’un astéroïde et une activité volcanique accrue sont les raisons de l’extinction des dinosaures, selon les résultats de recherche des équipes internationales de chercheurs publiés dans la revue Science. Ils ont utilisé la méthode de datation radiométrique pour établir l’âge exact des roches volcaniques sur le plateau Deccan.

    Deux groupes internationaux de scientifiques ont prouvé que deux catastrophes globales préhistoriques — la chute d'un corps céleste et des éruptions volcaniques massives — ont conjointement abouti à l'extinction des dinosaures et des autres espèces de la faune du mésozoïque, selon deux articles publiés dans la revue Science.

    La plupart des paléontologues et des géologues estimaient que la dernière extinction massive d'animaux sur Terre, l'extinction Crétacé-Paléogène, résultait de la chute d'un astéroïde il y a 65,5 millions d'années. La chute a laissé une trace sous forme du cratère de Chicxulub, de 300 kilomètres de diamètre, dans la péninsule du Yucatán, au Mexique.

    Même si personne ne remet en cause le fait que l'astéroïde a percuté la Terre, le rôle de ce dernier dans l'extinction des dinosaures et des reptiles marins restait toujours à définir.

    Selon l'autre hypothèse proposée par le paléontologue Mark Richards en 1989, l'extinction des dinosaures et des reptiles marins a été provoquée par des éruptions volcaniques sur le plateau Deccan, en Inde, qui ont, elles aussi, eu lieu il y a 65,5 millions d'années. Le dégagement de cendres et d'aérosols soufrés aurait bloqué la lumière du soleil, provoquant une vague de froid responsable de l'extinction de la faune et de la flore.

    Mais récemment, des scientifiques ont découvert des preuves attestant que des vagues séismiques, nées de l'impact de l'astéroïde de l'époque, avaient atteint le côté opposé de la planète, «réveillant» ainsi les volcans. Les émissions de lave et de gaz volcanique auraient aggravé les conséquences de la chute de l'astéroïde et détruit la grande partie de la faune marine, estiment certains géologues.

    Toutes ces théories semblaient alors plausibles. Afin de les vérifier, deux équipes de géologues et de géochimistes ont réussi grâce à la méthode de datation radiométrique à mesurer l'âge des roches volcaniques dans différentes parties du plateau Deccan, méthode qui consiste à définir la proportion d'uranium, de plomb ou d'autres isotopes instables dans les roches.

    Comment le plus ancien dinosaure à long cou connu à ce jour a-t-il été découvert?
    Márcio L.Castro/ Divulgação/Centro de Apoio a Pesquisa Paleontológica
    Les résultats de la recherche ont confirmé l'hypothèse selon laquelle les sursauts d'activité volcanique sur le plateau Deccan avaient commencé en même temps que la chute de l'astéroïde. Les scientifiques ont relevé quatre grands sursauts d'éruptions, dont 70% du volume des roches en fusion se seraient écoulé après le moment où l'astéroïde s'est écrasé sur la Terre. De ce fait, l'hypothèse de Mark Richards, qui avance que les volcans étaient les seuls «tueurs» des dinosaures, est remise en question.

    «Nous pouvons affirmer avec certitude que les éruptions volcaniques ont eu lieu 30-50 milles d'années avant la chute de l'astéroïde ou peu après. Autrement dit, ils se sont produits en même temps. Cette découverte prouve l'idée qu'"un accident de route spatial" a fait durer et a renforcé l'éruption de magma», a déclaré Paul Renne de l'université de Californie à Berkeley.

    Prochainement, des scientifiques espèrent définir la source du gaz à effet de serre qui a été émis dans l'atmosphère à la fin du Crétacé, avant le début de l'extinction.

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Ils se battent à bord d’un avion Ryanair à cause d’une femme aux pieds nus (vidéo)
    Poutine pose en ukrainien une question piquante aux autorités de Kiev
    Tags:
    extinction, chercheurs, magma, éruption, astéroïde, volcan, Université de Californie de Berkeley, Soleil, Terre, Inde, Yucatan, Mexique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik