Sci-tech
URL courte
134
S'abonner

Des cardiologues du Centre cardiovasculaire Frankel de l'université du Michigan ont trouvé la principale raison du cancer du cœur, a annoncé le site Medical Xpress.

Quoique très répandu et constituant aujourd'hui l'une des principales causes de décès dans le monde, le cancer ne s'attaque que très rarement au cœur. Selon une étude du Centre cardiovasculaire Frankel de l'université du Michigan publiée par le site Medical Xpress, les tumeurs cardiaques primaires — celles qui se développent dans le cœur même — touchent seulement 1,38 personne sur 100.000 par an.

«Un chirurgien cardiaque peut avoir un seul cas de ce genre au cours de sa carrière», a déclaré la spécialiste du Centre, Monika Leja.

Environ 75% des tumeurs cardiaques sont bénignes. Le plus souvent quand elles sont constatées au niveau du cœur, il s'agit en fait de métastases, ces cellules cancéreuses qui ont migré à partir d'autres organes. Lorsque les tumeurs apparaissent dans le cœur, «elles sont probablement dues à des malformations», a-t-elle noté.

Ce qui s'explique par la structure du cœur, a indiqué, toujours selon le site, Scott Schuetze, directeur du programme d'oncologie du tissu conjonctif à l'université du Michigan. Le cœur est constitué de tissu conjonctif et le cancer de ce tissu est rare, a-t-il noté. Le cancer apparaît plus souvent dans l'épithélium qui tapisse entre autres la prostate, le sein, le côlon, le pancréas, l'estomac, l'œsophage et la peau.

«Le cœur est enclin aux maladies qui affectent les vaisseaux sanguins […] parce qu'il est extrêmement dépendant du flux sanguin dans son fonctionnement», a précisé Schuetze. 

La plupart des tumeurs cardiaques sont bénignes et peuvent être guéries en règle générale par voie chirurgicale, a encore souligné Michael Reardon, chirurgien à l'Hôpital méthodiste de Houston, cité par le site.

Mais sans chirurgie, «les tumeurs peuvent causer des problèmes parce que des morceaux de celles-ci peuvent se rompre et provoquer des accidents vasculaires», a-t-il indiqué.

Les tumeurs cardiaques malignes sont traitées par chimiothérapie, chirurgie, ou parfois par l'association des deux, selon le type de tumeur, précise encore l'étude.

Lire aussi:

À deux doigts de la mort: une nouvelle vidéo choc de violences policières publiée par Mediapart
Un contrôleur de tram poignardé pour avoir demandé à des filles de porter un masque
Trump réagit à la fracture du pied de Biden
L’embargo chinois se renforce contre l’Australie, «chien de garde des États-Unis», selon Pékin
Tags:
malformations congénitales, chirurgie, décès, étude, tumeur, vaisseaux sanguins, cancer, États-Unis, Michigan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook