Sci-tech
URL courte
6271
S'abonner

Après le robot humanoïde Fedor, des chercheurs russes ont mis au point un robot à quatre pattes. Atteignant une vitesse de 6,5 km/h, le chien-robot est capable de surmonter des obstacles et de porter des charges en régime autonome.

Le groupe russe «Androïdnaïa technika» aidé de l'institut de recherches «Signal» mettent au point un chien-robot à quatre pattes destiné à transporter des charges, a annoncé le directeur du groupe Evgueni Doudorov dans une interview accordée à Sputnik.

«On est en train de mener ces travaux. L'année passée, nous avons mis au point, en commun avec l'institut «Signal», un support biomorphique destiné à déplacer et transporter des charges», a indiqué le responsable.

Selon lui, le support a atteint une vitesse de 6,5 km/h lors des essais. Le robot s'est montré capable de surmonter des obstacles et de porter des charges, se déplaçant en régime autonome.

Toutefois, le responsable a déclaré que les concepteurs russes du robot à quatre pattes se trouvaient devancés par leurs collègues américains de la Boston Dynamics qui avaient présenté leur première version du BigDog en 2005. Pourtant, Les concepteurs russes essaient de les rattraper en mettant au point des supports biomorphiques à différents usages, a souligné le directeur du groupe.

Lire aussi:

«Vous votez avec vos mains, on va vous trancher vos mains»: une députée ayant voté pour le pass sanitaire menacée
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
«J’ai un rendez-vous avec le Kremlin», ironise Philippot au sujet de ceux qui le financent – vidéo
Tags:
robot, pattes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook