Sci-tech
URL courte
2150
S'abonner

Il suffit de marcher à un rythme accéléré deux fois par semaine pour réduire, notamment, le risque de décès par accident vasculaire cérébral, ont établi des chercheurs.

Une promenade rapide une ou deux fois par semaine suffit à réduire le risque de décès par crise cardiaque, accident vasculaire cérébral ou cancer, selon une étude menée auprès de 90.000 personnes et publiée mardi, relate MedicalXpress.

Les personnes qui marchaient ou jardinaient entre 10 minutes et une heure chaque semaine voyaient leur risque de décès diminué de 18%, quelle que soit sa cause, par rapport aux personnes peu actives, ont rapporté les chercheurs.

Deux à cinq heures et demie par semaine d'une telle «activité physique modérée», divisée en segments non inférieurs à 10 minutes, s'est traduit par une réduction du risque de 31%, ont-ils constaté.

Ceux qui ont accumulé au moins 25 heures d'activité physique ont presque réduit de moitié ce risque. Les activités qui stimulent le cœur et accélèrent le pouls, comme le vélo et la course à pied, sont plus efficaces que les activités d'intensité modérée, selon l'étude.

Lire aussi:

Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Au Maghreb, les sites porno imbattables même face au Covid-19 - exclusif
Ancien sous-préfet, chargé du maintien de l’ordre: «désormais, j’ai peur de la police»
Tags:
étude, maladies cardio-vasculaires, cancer, crise cardiaque, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook