Sci-tech
URL courte
4218
S'abonner

Selon une équipe de chercheurs internationaux, la consommation de deux tasses ou plus de café ou de thé par jour pourrait augmenter le risque de développer un cancer du poumon.

Une équipe internationale de scientifiques suggère que le fait de boire au moins deux tasses de café ou de thé par jour peut augmenter le risque de développer un cancer du poumon, est-il dit dans l'étude dont les conclusions sont parues sur le portail LiveScience.

Les chercheurs ont analysé les données médicales d'environ 1,2 million de personnes originaires d'Asie et des États-Unis, sur une période d'observation d'une moyenne de 8,6 ans.

En cela, les scientifiques soulignent qu'il s'agit plutôt d'une étude d'observation et non d'une expérience au sens propre. Ainsi, l'observation ne prouve pas techniquement de lien causal entre les éléments sélectionnés.

Concrètement, l'analyse conclut que les non-fumeurs qui buvaient au moins deux tasses de café par jour avaient 41% de plus de risques de développer un cancer du poumon. Chez les buveurs de thé non-fumeurs le risque d'avoir le cancer du poumon dans le futur était de 37%.

L'âge et l'origine ethnique des individus ne jouent pas un rôle important. Le type de café —avec caféine ou décaféiné- n'était pas non plus un facteur d'importance, indiquent les chercheurs. D'après leur théorie, le développement du cancer du poumon dans ce cas n'est pas dû aux effets de la caféine sur le corps, mais de la torréfaction des grains de café. Cependant, le lien entre sa consommation, le risque de développer un cancer et le fait de boire du thé n'a pas été expliqué.

De plus, la capacité volumique de la tasse variait, vu que les données ont été récoltées en provenance de différentes études, précise LiveScience.

Lire aussi:

«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Hommage à Adama Traoré: Camélia Jordana chante qu'il est temps de «prendre les armes» - vidéo
Les Français subissent déjà les effets de la crise économique, selon une étude
Trump veut «un pacte nucléaire» avec la Russie, le Kremlin lui répond
Tags:
risques, thé, étude, conclusion, chercheurs, café, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook