Sci-tech
URL courte
115314
S'abonner

Des scientifiques cherchent à cloner un poulain vieux de 42.000 ans qui a été extrêmement bien conservé dans la glace sibérienne. Le succès de cette expérience pourrait permettre de ramener à la vie des animaux préhistoriques, dont le mammouth laineux.

Une équipe de chercheurs russes et sud-coréens s'est dit en mesure de prélever des cellules à partir d'un fossile de poulain vieux de 42.000 ans en vue de le cloner, relate The Siberian Times.

Les restes de l'animal, conservés dans un état presque parfait, ont été découverts en 2018 en Sibérie. Le permafrost dans lequel était enfouie la bête a permis une excellente préservation de ses poils, crins et organes.

Après plusieurs mois d'analyses, les scientifiques se montrent plutôt optimistes quant à la perspective de prélever des cellules porteuses de matériel génétique qui permettraient de redonner vie à cette espèce. Qui plus est, leurs ambitions vont au-delà du poulain: ce projet est considéré comme un tremplin pour une éventuelle tentative de ramener à la vie le mammouth laineux.

Si les essais se poursuivront jusqu'à la fin avril 2019, les chercheurs discutent déjà du type de cheval à utiliser pour cloner une espèce disparue depuis des millénaires.

«Le cheval coréen irait parfaitement», expliquent-ils. «Ils ont été utilisés dans le clonage pendant un certain temps et la technologie est maîtrisée à la perfection».

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Une mère de trois enfants saute dans un étang gelé pour sauver un chien – vidéo
Tags:
clonage, poulain, Corée du Sud, Russie, Sibérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook