Ecoutez Radio Sputnik
    Yukon

    Le Canada doit-il s’attendre à une catastrophe climatique imminente?

    CC0 / brigachtal
    Sci-tech
    URL courte
    10727

    L’une des raisons du changement climatique serait enfouie dans le pergélisol du Yukon, révèle une étude récente. Avec l’augmentation des températures, la glace du pergélisol peut fondre et rejeter dans l'atmosphère du dioxyde de carbone. Ce processus menace d’amplifier davantage le changement climatique mondial.

    Des informations alarmantes sur le changement climatique dans le nord du Canada ont été révélées par une étude de l'Université de Mississauga. Publiée dans Nature Communications, elle confirme que le réchauffement climatique dans la région centrale du Yukon a conduit aux températures les plus élevées analysées depuis 13.600 ans, une découverte qui pourrait avoir des conséquences importantes dans le contexte écologique actuel.

    Les chercheurs ont utilisé une datation au radiocarbone et des isotopes conservés dans le pergélisol, sous une tourbière au centre du Yukon, pour reconstituer les températures estivales des 13.600 dernières années. Le pergélisol, situé à une profondeur constante de 58 cm, préserve les précipitations qui filtrent à travers le sol et y gèlent. Chaque centimètre de pergélisol contient donc des précipitations accumulées pendant environ 20 à 30 ans et qui se déposent en couches.

    Les résultats montrent que les premiers étés de l'Holocène (une époque géologique s'étendant sur les 10.000 dernières années, toujours en cours de nos jours) dans le centre du Yukon étaient généralement plus chauds. Mais le réchauffement dû à l'ère industrielle a entraîné des températures estivales qui dépassent de près de 2°C toutes les températures maximales précédentes.

    Cette région se réchauffe à un rythme exceptionnel, concluent les chercheurs. Le réchauffement estival a des implications majeures sur le pergélisol. Lorsque la température monte, il peut fondre, devenir instable et le carbone précédemment gelé peut être rejeté dans l'atmosphère, avertissent-ils. Ce processus menace d'amplifier davantage le changement climatique mondial.

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Une photo de Sputnik prise à Notre-Dame cause une avalanche internationale de fake news
    Tags:
    géologie, pergélisol, science, réchauffement climatique, climat, Nature Communications, Yukon, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik