Sci-tech
URL courte
1614
S'abonner

À l’aide d’un nouveau système, des chercheurs sont parvenus à réanimer partiellement le cerveau de porcs plusieurs heures après leur mort. Les processus cognitifs de haut niveau, dont la perception, n’ont en revanche pu être rétablis.

Privé d'oxygène, le cerveau d'un mammifère meurt dans les plus brefs délais. Ses cellules périssent irréversiblement. Or, une nouvelle découverte présentée dans la revue Nature montre que ce processus peut être modifié.

Dans un article, des chercheurs de l'université de Yale expliquent comment ils ont réussi à réanimer partiellement des cerveaux de porcs plusieurs heures après leur mort. Les processus cognitifs de haut niveau, dont la perception, n'ont en revanche pu être rétablis.

Pour leur expérience, les scientifiques ont utilisé un système appelé BrainEx qui imite le flux sanguin pulsatile qui traverse les vaisseaux cérébraux à une température de 37 degrés, soit à peu près celle du corps. Les spécialistes ont prélevé 32 cerveaux de porcs abattus à des fins alimentaires. Puis, ils les ont connectés au système quatre heures après la mort des mammifères pour tenter de restaurer et de préserver la fonction cellulaire.

Dix heures plus tard, les chercheurs ont pu constater que le tissu cérébral de porc était en grande partie intact. Ses cellules étaient opérationnelles et remplissaient leurs fonctions de base: absorber l'oxygène et produire du dioxyde de carbone.

À la place du sang, les chercheurs ont utilisé un liquide spécial qui ne contenait ni cellules sanguines ni coagulants, mais transportait de l'oxygène à l'aide de composants à base d'hémoglobine et de médicaments.

Ainsi, les scientifiques avancent que les résultats de leurs travaux démontrent qu'à l'avenir les personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral ou souffrant de maladies affectant le cerveau pourraient être mieux soignées.

Lire aussi:

Un sous-marin US était prêt à couler des navires russes au large de la Syrie en 2018, selon Fox News
Des journalistes de BFM TV verbalisés par la police dans un restaurant clandestin à Paris
Une base aérienne américaine en Irak subit une attaque «massive» de roquettes
En Suède, 8 personnes blessées à l'arme blanche dans une «attaque terroriste» présumée - images
Tags:
porc, animaux, science, cerveau, Université Yale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook