Ecoutez Radio Sputnik
    Éviter de manger cette viande diminue le risque de cancer

    Éviter de manger cette viande diminue le risque de cancer

    CC0 / Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    8617

    La viande rouge possède des caractéristiques qui peuvent augmenter les risques de développer un cancer du côlon. De ce fait, des scientifiques déconseillent d’en manger régulièrement même en petites quantités.

    Une consommation quotidienne de viande rouge et de viande transformée de n'importe quel animal, de bœuf, de porc ou d'agneau, même en petites quantités, pourrait augmenter les risques de cancer du côlon, font savoir des scientifiques de l'université d'Oxford. Ils ont publié les résultats de leurs recherches dans la revue scientifique International Journal of Epidemiology.

    Les scientifiques ont mené leurs recherches pendant six ans. Pour examiner les effets de la consommation de cette viande sur la santé humaine, ils ont recueilli les données de 500.000 patients. Les médecins ont enregistré 2.609 cas de cancer du côlon parmi les personnes âgées d'entre 40 et 69 ans.

    Ainsi, ils ont constaté que le risque de développer ce type de cancer a persisté chez les individus qui avaient consommé environ 76 grammes de viande rouge par jour, et a été plus haut que chez ceux qui en avaient mangé 21 grammes ou moins.

    La probabilité d'avoir le cancer du côlon était aussi 15% plus importante chez les personnes qui mangeaient environ 54 grammes de viande régulièrement par rapport à ceux qui n'en consommaient que huit grammes par jour.

    Enfin, les patients observés qui mangeaient 29 grammes de viande transformée par jour avaient 19% plus souvent le cancer du côlon que les personnes qui en consommaient seulement cinq grammes par jour.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    consommation, chercheurs, science, cancer, viande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik