Sci-tech
URL courte
190
S'abonner

Un groupe d’archéologues polonais a fait une trouvaille inédite dans leur pays. Dans un village à 200 kilomètres de Varsovie a été retrouvée une sépulture abritant des restes humains, mais aussi une patte d’ours rituelle, la première du genre à avoir été découverte en Pologne.

Des archéologues polonais ont découvert près de la ville de Sandomir, à 200 kilomètres au sud de Varsovie, une tombe vieille de 4.500 ans renfermant les restes d'un homme et d'un enfant et où se trouvait également une patte d'ours rituelle, rapporte Science in Poland.

C'est un résident qui a signalé la présence de cette sépulture, découverte par accident il y a quelques années, alors qu’il ouvrait la voie de son garage.

«Cette patte d'ours presque entière a été découverte devant une niche funéraire», a expliqué une doctorante de l'Institut d'archéologie de l'Université de Rzeszów, Elżbieta Sieradzka. «Cette découverte est tout à fait unique pour les tombes du néolithique tardif.»

Selon elle, la patte d'ours aurait pu être sacrifiée pour les dieux. C'est la première offrande de ce genre découverte en Pologne. Cependant, des tombes similairesont été découvertes plusieurs fois en Finlande et en Russie.

Ces sépultures abritaient des crocs, des griffes et des pattes d'ours, qui, comme des ancêtres le croyaient, avaient un pouvoir de guérison, protégeaient le bétail des prédateurs et donnaient à leur propriétaire la force de l'ours.

En outre, en Sibérie, des amulettes de pattes d'ours ont été utilisées pour contenir les forces du mal.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
sépulture, tombe, Varsovie, découverte, archéologie, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook