Ecoutez Radio Sputnik
    Un crâne (Image d'illustration)

    Des chercheurs font une découverte en Chine susceptible d’expliquer notre évolution (images)

    CC0 / Pixabay/Arcaion
    Sci-tech
    URL courte
    4312

    Une équipe internationale de chercheurs a trouvé des restes humains datant du Pléistocène moyen, soit d’environ 300.000 ans av. J.-C., à Hualongdong, en Chine. Selon eux, cette découverte pourrait donner un nouvel élan à l’anthropologie moderne.

    Des scientifiques ont découvert à Hualongdong, en Chine, des restes humains dans des dépôts bréchifiés, c’est-à-dire des couches sédimentaires de roches angulaires formées il y a des milliers d'années à partir de coulées de glaciers. Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

    Au total, ils ont mis au jour les restes fossilisés de seize êtres humains, à savoir des parties de crânes, 7 dents et de nombreux fémurs. La découverte la plus spectaculaire est en l’occurrence le crâne d’un adolescent en bon état de conservation.

    Il s’est avéré, selon les chercheurs, que les caractéristiques de ces restes étaient comparables à celles des premiers hommes modernes. «La zone médio-faciale réduite, la morphologie mandibulaire symphysaire et la simplicité de la couronne dentaire de ces fossiles préfigurent les caractéristiques des premiers hommes modernes, soutenant un certain degré de cohérence régionale allant de la morphologie archaïque à la morphologie moderne», expliquent les chercheurs.

    Les premiers restes humains en Asie de l’Est et dans d’autres régions continuent à être «éparpillés, fragmentés et/ou mal datés», cet ensemble de vestiges fournissant ainsi des données indispensables pour reconstituer le puzzle de l’évolution humaine.

    Ces vestiges contribuent également à renforcer les tendances déjà observées par les archéologues, en assurant la continuité avec d'autres vestiges du Pléistocène moyen et en cohérence avec les modèles de changement régional observés jusqu'à présent dans le Vieux Monde.

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik