Ecoutez Radio Sputnik

    Caché dans les racines des arbres, un trésor archéologique fait surface (photo)

    © Sputnik . Igor Podgornyi
    Sci-tech
    URL courte
    2335
    S'abonner

    Empêtré dans les masses racinaires de grands arbres renversés par l’ouragan Michael, qui avait balayé la Floride en octobre, un trésor archéologique avec des munitions et des artefacts du fort Gadsden, site occupé par l’une des plus larges communautés d’esclaves libres au début du XIXe siècle, se cachait, écrit Live Science.

    Des dizaines d'artefacts et de munitions du fort Gadsden, fondé au début du XIXe siècle, ont fait surface suite au passage de l'ouragan Michael en octobre dernier en Floride, rapporte Live Science.

    En effet, alors que l'ouragan a déraciné environ une centaine d'arbres, principalement des chênes et des pins avec quelques magnolias, l'ouragan a fait apparaître des balles de mousquet et d'autres pièces d'artillerie militaire. En outre, des archéologues ont découvert des céramiques européennes du XIXe siècle.

    ​Le site était pourtant fermé au public à cause des dommages causés par les intempéries.

    Mais «alors que nous étions sous le choc de la tempête», le site a été classé au National Park Service's Underground Railroad Network to Freedom, qui a rendu le site éligible à des subventions, a déclaré la chercheuse et archéologue Rhonda Kimbrough citée par Live Science.

    Après cela, le Centre archéologique du sud-est, qui fait partie du Service des parcs nationaux (NPS), a reçu, en collaboration avec le Service des forêts (USDA), une subvention de 15.000 dollars pour fouiller les artefacts dévoilés par la tempête, selon le journal Tallahassee Democrat.

    Maintenant, des archéologues examinent la découverte essayant de comprendre quels artefacts appartenaient à quelles cultures, précise Live Science.

    Le fort a été construit au début du XIXe siècle par les troupes britanniques alors que la guerre anglo-américaine de 1812 avait opposé les États-Unis au Royaume-Uni, entre juin 1812 et février 1815. Les esclaves libérés par les Britanniques et les Indiens loyaux s'y installaient. Mais en 1816 les troupes américaines ont attaqué le fort. Un seul tir a touché le dépôt de munitions. Une forte explosion s'est produite. Quelque 300 personnes ont trouvé la mort, des débris ont été dispersés à des centaines de mètres.

    Tags:
    découverte, munitions, artefact, trésor, archéologie, ouragan, Floride, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik