Sci-tech
URL courte
321
S'abonner

Des études menées auprès de 63.000 personnes ont établi que les exercices physiques du week-end diminuaient le risque de décès prématuré de 30%, selon Medical Xpress.

Des chercheurs britanniques ayant étudié 63.000 personnes ont découvert que celles faisant de l'exercice pendant le week-end (si elles n'en ont pas la possibilité durant la semaine) présentaient un risque de décès prématuré d'environ 30% inférieur à celui des personnes qui ne pratiquaient aucune activité physique, rapporte Medical Xpress en se référant aux résultats d'une étude britannique publiée par JAMA Internal Medicine.

Il s'agit d'entraînements réguliers, samedi et dimanche, d'une durée totale de 150 minutes.

Les chercheurs ont également établi qu'un exercice régulier, même si inférieur à 150 minutes par semaine, pouvaient également réduire le risque dedéveloppement de maladies chroniques.

Ils conseillent enfin aux débutants de commencer lentement, d'augmenter d'abord la durée de l'entraînement avant d'en augmenter l'intensité, ainsi que de se réchauffer avant et de s'étirer après pour éviter les blessures, les courbatures et les douleurs.

Lire aussi:

Fabrice Di Vizio raccroche: «On est arrivés à un niveau de haine sociale que je ne sais plus gérer»
Un corps calciné retrouvé à Marseille, piste criminelle privilégiée
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Sous-marins: la Maison-Blanche réagit à la colère française en renvoyant à l’Australie le soin de s’expliquer
Tags:
chercheurs, étude, décès, exercice physique, week-end
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook