Sci-tech
URL courte
2100
S'abonner

Des scientifiques essayent de percer depuis plusieurs années le mystère d’une sépulture datant du VIe siècle découverte dans l'Essex, en Angleterre, restée intacte jusqu’à nos jours, et qui contient le corps d’une personne qui aurait pu être noble et chrétien en suggérant qu’il serait un frère du roi Sabert d'Essex.

Les résultats des fouilles qui ont eu lieu suite à la découverte de la tombe qui serait probablement celle du prince d'Essex Saexa, le frère du roi Sabert d'Essex, qui est considéré comme le premier Saxon à s'être converti au christianisme, ont été présentés par des archéologiques britanniques, relate le quotidien Daily Mail.

Les spécialistes comparent l'importance de cette découverte à celle de la tombe de Toutânkhamon, car la chambre funéraire en Angleterre a aussi été trouvée intacte. La sépulture a été dévoilée grâce à un chantier d'élargissement de la route près de la localité de Prittlewell, dans l'Essex.

Pourtant, depuis le 2003, les archéologues ne peuvent pas confirmer à qui appartient les restes trouvés dans la tombe. D'abord, ils ont considéré que le défunt était du roi d'Essex Sabert lui-même. Toutefois, l'analyse spectrale a montré que l'inhumation avait eu lieu entre 575 et 605 de notre ère, ce qui est trop tôt pour être le tombeau du roi Sabert, qui est mort en 616.

Selon les résultats de la spectrométrie, beaucoup des objets qui ont été enterrés avec l'Anglo-Saxon provenaient d'autres pays. De plus, les vêtements et les objets démontrent qu'il s'agit d'un noble avec un accès aux échanges internationaux. Aussi, la présence de croix dans la tombe démontre-t-elle que le noble aurait été chrétien.

Les scientifiques du Museum of London Archaeology (MOLA) suggèrent que le défunt serait probablement le frère du roi d'Essex, mais cela n'est qu'une hypothèse et l'identité précise de cet ancien noble chrétien reste un mystère.

Néanmoins, les scientifiques, grâce aux nouvelles technologies, ont réalisé une reconstitution détaillée de la chambre funéraire et de tous les objets s'y trouvant, disposés exactement comme ils l'étaient à l'origine.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Tags:
mystère, chambre funéraire, tombe, archéologues, défunt, fouilles, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik