Ecoutez Radio Sputnik
    La lune

    Que se trouve-t-il sur la face cachée de la Lune? Un scientifique français lève le voile

    © Sputnik . Alexey Malgavko
    Sci-tech
    URL courte
    18387
    S'abonner

    Le rover lunaire Yutu-2 de la sonde Chang'e-4 se trouvant depuis plusieurs mois sur la face cachée de la Lune a réussi à prélever deux sortes de minéraux qui pourraient provenir du manteau lunaire, ont annoncé des chercheurs chinois. Un scientifique de l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse a évalué leur recherche dans un article de la revue Nature.

    Le rover lunaire Yutu-2 de la sonde chinoise Chang'e-4 qui a été le premier à se poser sur la face cachée de la Lune a découvert des traces de minéraux qui pourraient provenir du manteau du satellite de la Terre, ont annoncé des chercheurs chinois dans un article dans la revue Nature.

    C’est Patrick Pinet de l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse qui a effectué l’examen collégial de leur recherche.

    Cette découverte est censée non seulement aider à comprendre la composition de la Lune qui reste pour l’instant inconnue pour l’humanité mais également donner une réponse sur sa formation et son évolution, écrit-il dans son article dans la même source.

    «Sur la base de ces observations, le manteau supérieur de la Lune pourrait être composé principalement d’olivine et de pyroxène à faible teneur en calcium», poursuit le chercheur français.

    Chang'e 4
    © AP Photo / Xinhua News Agency via AP
    Pour l'instant, les caractéristiques du manteau lunaire et en particulier sa composition, restent incertaines et peu documentées, poursuit l’auteur de l’article.

    La sonde chinoise Chang'e-4, lancée le 8 décembre 2018, a réalisé le premier alunissage en douceur dans le cratère Von Karman du bassin Pôle Sud-Aitken sur la face cachée de la Lune, le 3 janvier 2019.

    Tags:
    recherche, Chang'e-4, échantillons, Chine, France, Toulouse, Lune, Terre, espace, science
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik