Ecoutez Radio Sputnik
    La lune

    La NASA publie des images du site du crash de la sonde spatiale israélienne Bereshit (photos)

    © Sputnik . Alexey Malgavko
    Sci-tech
    URL courte
    9103
    S'abonner

    La sonde LRO de la NASA a pris en photo le site de l’impact de la première sonde spatiale israélienne Bereshit qui s’est écrasée en avril 2019 lors de son alunissage. Les photos ont permis d’établir certaines circonstances de l’accident et offert aux chercheurs la possibilité d’examiner le sol lunaire.

    Les caméras de la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) de la NASA ont localisé le site du crash de la première sonde spatiale israélienne baptisée Bereshit qui s’est écrasée début avril alors qu’elle alunissait. Le crash est survenu aux environs du Lac des songes et du cratère Poséïdon.

    «Oui, on a bien rayé la Lune! Merci à l’équipe de LRO NASA pour les images», a écrit sur Twitter Yoav Landsman, principal ingénieur de SpaceIL, organisation privée qui a développé la sonde israélienne en partenariat avec la société aérospatiale Israeli Aerospace Industries (IAI), une des plus grandes entreprises de défense de l’État hébreu.

    Les photos réalisées deux semaines après le crash de la sonde, provoquée par une panne moteur, ont permis de révéler certaines des circonstances de l’accident. D'une part, ils ont confirmé que le moteur s'était bien éteint au cours des dernières étapes de l'alunissage, comme en témoigne la longue et étroite tache sombre laissée sur la Lune par ses fragments.

    D'autre part, d’après la forme de la tache et l'absence de cratère visible à l’endroit du crash, démontre que la sonde s'est écrasée à grande vitesse et presque immédiatement désagrégée en de nombreux fragments.

    L’équipe de LRO a affirmé avoir obtenu une possibilité inattendue d’examiner le sol lunaire en observant les changements de sa brillance et capacité réfléchissante.

    Tags:
    Lune, crashs, Israël, sonde spatiale, NASA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik