Ecoutez Radio Sputnik
    cigarette electronique

    Les cigarettes électroniques recèlent un danger pour la santé jusqu’ici inconnu

    © Sputnik . Vitaly Belousov
    Sci-tech
    URL courte
    4418

    Selon une nouvelle étude publiée dans la revue médicale Journal of the American College of Cardiology, des liquides pour e-cigarettes peuvent présenter un danger pour les cellules cardiaques.

    Des cardiologues américains ont publié une étude des ingrédients contenus dans les vapoteuses. Plus précisément, ils parlent des «e-liquides» aromatisés utilisés dans les cigarettes électroniques qui, selon les chercheurs, peuvent entraver la capacité des cellules humaines à survivre et à fonctionner correctement.

    Les auteurs de la cherche affirment que les changements observés (les expériences ont été aussi faites en l’absence de nicotine) sont connus pour avoir un rôle dans les maladies cardiaques et même augmenter le risque de crise cardiaque.

    Le docteur Joseph Wu de l’école de médecine de l’université Stanford, un des auteurs de l’étude, indique que «le public a cette notion que les cigarettes électroniques sont sûres».

    Les experts affirment que cette conviction découle non seulement de la présence de moins de produits chimiques cancérigènes que dans les cigarettes ordinaires, mais également du fait que de nombreux produits de vapotage sont vendus avec des arômes sucrés ou fruités qui laissent penser qu’ils sont sans danger.

    Les cigarettes électroniques ont connu une augmentation considérable de leur utilisation. Contrairement à la cigarette ordinaire, les effets des cigarettes électroniques et de leurs composants sur la santé vasculaire restent peu étudiés.

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    e-cigarette, santé, crise cardiaque, danger
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik