Sci-tech
URL courte
11246
S'abonner

La congélation ne sert pas seulement à déguster vos légumes ou vos fruits préférés en hiver. Cela signifie également moins de pertes de nutriments, ce qui permet de savourer des produits proches de leur valeur nutritionnelle optimale, selon une étude.

Des chercheurs de l’université de Caroline du Nord ont établi que les fruits et légumes congelés peuvent contenir autant de minéraux et de vitamines, parfois jusqu’à 50% en plus, que les fruits frais, indique leur étude publiée sur le site Web du National Center for Biotechnology Information.

«En ce qui concerne la façon de conserver les aliments, la congélation arrive en tête pour la préservation des nutriments», a déclaré l'auteur de l'étude, Ali Bouzari, cité par CNN. «Si vous ne pouvez pas vous permettre d'acheter des produits frais […], il est important que les gens sachent que la congélation est une alternative viable.»

Dans le commerce, les fruits et légumes sont cueillis à maturité maximale, quand ils sont les plus riches en nutriments, puis individuellement congelés. Leur exposition à l'azote aide à préserver les éléments nutritifs dégradés par l'oxygène, ce qui se produit également avec certains légumes frais. En revanche, les produits destinés à être vendus frais sont cueillis lorsqu’ils sont moins matures et moins riches en nutriments afin d’être conservés plus longtemps pendant le transport et le stockage.

Pour un meilleur apport nutritionnel, choisissez des légumes congelés sans sauce, sans sel ajouté, ou des fruits sans sucre ajouté, conseillent enfin les chercheurs.

Lire aussi:

Coronavirus, en continu: le pic en Île-de-France prévu vers le 6 avril
Peut-on craindre un retour du Covid-19 après la pandémie actuelle? Un virologue répond
Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Les épreuves du Bac n'auront pas lieu, seul le contrôle continu comptera
Tags:
étude, nutrition, légumes, fruits, produits alimentaires, Université de Caroline du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook