Ecoutez Radio Sputnik
    Réchauffement climatique (image d'illustration)

    L’effondrement de la civilisation humaine deviendrait bientôt une réalité?

    © Depositphotos / Kwest
    Sci-tech
    URL courte
    271414

    Selon la nouvelle analyse du think tank australien National Centre for Climate Restoration, la civilisation humaine est arrivée en bout de course. Les raisons de cet effondrement imminent sont les changements climatiques, l'inaction des gouvernements et la crise sociale ainsi qu’économique qui en résulte.

    Compte tenu du fait qu’aucun effort significatif visant à réduire l’utilisation des combustibles fossiles n’est prévu dans un avenir proche, les chercheurs du National Centre for Climate Restoration, basé à Melbourne, ont envisagé que les émissions mondiales de CO2 atteindraient leur valeur maximale d'ici 2030, rapporte The Independent.

    D'ici 2050, la température moyenne de l'air sur Terre augmentera par conséquent de trois degrés par rapport aux valeurs préindustrielles, ont-ils spéculé. La banquise, qui reflète les rayons du soleil, fondra, le pergélisol disparaîtra et une sécheresse d’envergure s’abattra sur l’Amazonie.

    En outre, le phénomène des moussons en Asie et en Afrique de l’Ouest ainsi que dans le Gulf Stream se modifiera, ce qui aggravera la situation climatique en Europe. L’Amérique du Nord souffrira de phénomènes météorologiques dévastateurs, notamment d’incendies de forêt, de sécheresse et d’inondations. Les rivières asiatiques se tariront et les précipitations au Mexique et en Amérique centrale seront réduites de moitié. D'ici 2100, la température de notre planète commencera à dépasser de 5°C les valeurs préindustrielles.

    Les chercheurs rappellent qu'un réchauffement de quatre degrés est incompatible avec l'organisation actuelle de la communauté mondiale. Même un réchauffement de deux degrés entraînerait un exode sans précédent du Sud au Nord, si bien que le nombre de «réfugiés climatiques» dépasserait un milliard de personnes.

    Selon les chercheurs, les nations ne sont pour le moment pas prêtes à faire face à ces conséquences et à prendre des mesures appropriées afin d’y remédier.

    Lire aussi:

    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    climat, réchauffement climatique, changements
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik