Ecoutez Radio Sputnik
    Small toy figures are seen in front of a displayed Huawei and 5G network logo in this illustration picture, March 30, 2019

    Huawei remplacera-t-il Android par un OS «made in Russia»?

    © REUTERS / Dado Ruvic/Illustration
    Sci-tech
    URL courte
    29953

    Sanctionné par les États-Unis et privé de licence Android par Google, Huawei aurait évoqué à Saint-Pétersbourg la possible installation du système d’exploitation russe Avrora sur ses smartphones, selon The Bell. Or, plusieurs zones d’ombre règnent sur cette proposition présumée.

    Les autorités russes et Guo Ping, dirigeant du géant chinois technologique Huawei ont profité du Forum économique de Saint-Pétersbourg pour discuter d’une possible installation du système d’exploitation russe Avrora sur les smartphones de la société, affirme le site The Bell citant deux sources proches du dossier. Avrora a été créé sur la base du logiciel finlandais Sailfish et relève à ce jour de la propriété de l’opérateur russe Rostelecom et de l’homme d’affaires Grigori Beriozkine.

    À en croire le média, les négociateurs ont également abordé un possible transfert d’une partie de la production des appareils Huawei et de leurs composants en Russie.

    Huawei s’est refusé à tout commentaire. Sollicité par Sputnik, Rostelecom a affirmé qu’il «n’était pas au courant» de la proposition présumée concernant l’utilisation d’Avrora sur Huawei, mais s’est dit ouvert aux négociations.

    «Nous n’avons pas entendu parler de ce genre de propositions, mais nous serions heureux de coopérer avec les producteurs», a indiqué le service de presse de Rostelecom.

    Pour sa part, le ministère russe du Développement numérique, des Communications et des Médias s’est limité à dire qu’il travaillait pour promouvoir les fabricants russes à l’international.

    Donald Trump a signé mercredi 15 mai un décret interdisant aux entreprises américaines d'utiliser du matériel de télécommunication fabriqué par des entreprises présentant un risque pour la sécurité nationale, ce qui revient à interdire aux groupes américains de faire affaire avec Huawei. Google, filiale d'Alphabet, a suspendu sa coopération avec le géant des télécoms chinois et ne fournira plus de logiciels, de matériel informatique et de services techniques à Huawei à l'exception des services disponibles en open source.

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Tags:
    technologie 5G, technologies, États-Unis, Google, Android, Russie, Chine, Huawei
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik