Ecoutez Radio Sputnik
    Lune (Image d'illustration)

    Les astronomes font une découverte inattendue sous la surface lunaire (images)

    CC0 / Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    9205

    Les scientifiques qui étudient la surface lunaire ont découvert une grande masse de matériaux de nature et d’origine encore inconnues, enfouis sous le bassin pôle Sud-Aitken, un vaste cratère situé derrière la Lune. Il pourrait s’agir des restes d’un grand astéroïde.

    Les chercheurs ont retrouvé une «masse de matériaux» ensevelie sous le bassin pôle Sud-Aitken, soit le plus grand bassin d'impact de la surface de la Lune, et même du système solaire, rapporte The Independent.

    «Imaginez qu’on prenne un amas de métal cinq fois plus gros que la grande île d'Hawaï et qu’on l'enfouisse sous terre. C'est à peu près la masse inattendue que nous avons détectée», a expliqué Peter B. James, professeur adjoint de géophysique planétaire au Baylor's College of Arts and Sciences et auteur principal de l'étude.

    D’après le Pr.James, la découverte a été faite lorsque les scientifiques ont analysé les données recueillies par un engin spatial utilisé pour la mission de la NASA Gravity Recovery and Interior Laboratory et les ont combinées avec des «données de topographie lunaire de la sonde américaine Lunar Reconnaissance Orbiter».

    Bien que son origine exacte reste à déterminer, les scientifiques supposent qu'il pourrait s'agir des restes d'un astéroïde qui avait par le passé percuté la surface lunaire.

    Les scientifiques n’excluent cependant pas qu’il existe une autre origine possible: la masse de matière en question pourrait être une «concentration d’oxydes denses associée au dernier stade de la solidification de l’océan de magma lunaire», concluent-ils.

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    L’éruption de la «bouche de l’enfer» dans les Kouriles après 100 ans de sommeil tue tout ce qui vit (images)
    Tags:
    recherches, NASA, science, lune
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik