Ecoutez Radio Sputnik
    Un café (image d'illustration)

    La caféine soulagerait-elle les symptômes de cette maladie rare? Expérience de médecins français

    CC0 / Pixabay / Engin_Akyurt
    Sci-tech
    URL courte
    2150

    Un garçon de 11 ans, souffrant d’une maladie génétique rare, la dyskinésie, a été libéré des symptômes qui le tourmentaient tout simplement en buvant du café. Selon les médecins, c’est la caféine qui les a soulagés.

    En France, des médecins ont décrit une maladie génétique rare, dont les symptômes ont disparu grâce à la consommation régulière de café, relate le site MedicalXpress.

    Un garçon de 11 ans a été diagnostiqué comme porteur d’une pathologie génétique provoquant le dysfonctionnement des muscles. La dyskinésie est liée à un défaut dans le gène ADCY5 et provoque des mouvements involontaires des bras, des jambes et du visage d’une personne. Cette maladie se rencontre chez environ une personne sur un million et elle reste incurable.

    Les parents du garçon étaient sûrs que la caféine aidait à prévenir les attaques. Quand ils ont acheté par mégarde des capsules de café décaféiné, les symptômes de la maladie se sont aggravés brutalement. Quatre jours après, le garçon était tourmenté par des spasmes musculaires. En supposant, que c’est la caféine qui les calmait, ils ont vérifié leur hypothèse et les attaques ont cessé.

    «C'est l’un de ces hasards improbables dont l'histoire de la médecine est dotée», a déclaré Emmanuel Flamand-Roze, médecin à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

    Ainsi, il a été prescrit à ce garçon de boire une tasse de café le matin, une autre après le déjeuner et une dernière avant de se coucher.

    Les médecins supposent toujours que le café fort aide à éviter les spasmes musculaires, mais la trop petite quantité de patients atteints du même trouble n’a pas permis de mener l'expérience nécessaire pour le prouver. Qui plus est, pour un tel type de test il faut utiliser un placebo et cela soulève une question morale, car les patients consommant le placebo au lieu de la caféine, auraient éprouvé des spasmes musculaires douloureux.

    Lire aussi:

    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Tags:
    médecine, Paris, France, symptômes, génétique, maladies, caféine, café
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik