Ecoutez Radio Sputnik
    Aliments (image d'illustration)

    Le régime alimentaire méditerranéen, mythes et vérités révélés par des chercheurs israéliens

    CC0 / DanaTentis
    Sci-tech
    URL courte
    5237
    S'abonner

    Des chercheurs israéliens ont établi en quoi un régime alimentaire méditerranéen était bénéfique pour la santé, répondant à la question de savoir s’il aidait ou non à lutter contre l’obésité.

    Un régime alimentaire à base de plats méditerranéens n’aide pas à maigrir, mais permet de lutter contre l’obésité, diminuant la quantité de gras qui s’accumule dans le foie, le cœur et le pancréas, selon des chercheurs israéliens qui ont publié leurs recherches dans la revue Journal of Hepatology.

    «Nous avons démontré que lutter contre l’accumulation de gras dans le foie est à long terme plus bénéfique pour la santé que le fait de juste maigrir. De plus, nous pouvons également confirmer que l'apparition de gras dans le foie n’accompagne pas simplement l'obésité, mais peut être aussi la raison de son développement», a déclaré Iris Shai de l'Université israélienne Ben Gourion.

    Pour mener leurs expériences, Shai et ses collègues ont travaillé avec un groupe d’une centaine de volontaires souffrant d’obésité. Ils ont observé pendant un an et demi comment la transition vers un régime alimentaire basé sur une cuisine méditerranéenne impactait leur santé.

    Les scientifiques ont non seulement surveillé le poids de leurs sujets, mais aussi leur hématologie et d’autres indicateurs de leur santé, telle que la quantité de gras présente dans leurs organes. Les chercheurs ont pu établir que tous les participants avaient perdu du poids plus ou moins pareillement, malgré les différences dans leur régime.

    Toutefois, les personnes qui ont suivi un régime méditerranéen souffraient moins de diabète, d’hypertension et d’autres problèmes liés au cœur. Cela a ainsi permis d’établir que les autres régimes n’avaient pas aidé à éliminer le gras accumulé dans les organes.

    Les scientifiques supposent aujourd’hui que l’apparition de gras dans le pancréas et le foie est la raison principale du diabète de type 2. En moyenne, les Israéliens ayant suivi un régime alimentaire méditerrané ont perdu entre 10% et 30% de gras dans le foie, le cœur et le pancréas, améliorant ainsi considérablement l’état de leur système sanguin et rendant leur organisme plus résistant à l’insuline.

    Tags:
    santé, nourriture, alimentation, médecine, science, régime méditerranéen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik