Sci-tech
URL courte
769
S'abonner

Lorsque manger sainement devient une obsession permanente, cela peut engendrer des problèmes, indique une étude. Cette préoccupation risque en effet de gâcher la vie des personnes qui y sont sujettes, celles-ci ne pouvant plus manger normalement chez des amis ou au restaurant.

Avoir pour obsession une alimentation saine est appelé orthorexie nerveuse. Celle-ci peut avoir de graves conséquences émotionnelles et physiques, est-il indiqué dans une étude publiée sur Medical Xpress.

«L’orthorexie est vraiment plus que de l’alimentation saine, a expliqué Jennifer Mills, co-auteur de la revue. C'est une alimentation saine poussée à l'extrême, où elle commence à causer des problèmes dans la vie de ces personnes.»

Les aliments que quelqu’un souffrant d'orthorexie cherche à éviter sont les mêmes que pour une personne ayant des habitudes saines: produits de synthèse, sel, sucre, graisses, aliments génétiquement modifiés ou non biologiques.

Les personnes sujettes à l'orthorexie sont généralement moins préoccupées par la réduction des calories que par la qualité perçue de leurs aliments. Cela peut entraîner de la malnutrition ou de la perte de poids potentiellement dangereuse. La concentration sur les types d'aliments et sur leur préparation rend impossible le fait de manger hors de la maison, ont expliqué les spécialistes.

«Cela peut entraîner toutes sortes de problèmes, comme l'isolement, l'impossibilité de manger chez les autres ou dans un restaurant, de peur que la nourriture n'ait pas été préparée de manière très pure», a déclaré Mme Mills.

Tous les aliments sont bons si consommés avec modération et un régime diversifié est préférable, a déclaré Lauren Smolar, spécialiste des compulsions alimentaires.

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Tags:
psychologie, régime alimentaire, produits alimentaires, alimentation, nourriture, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik