Sci-tech
URL courte
3211
S'abonner

Un groupe de chercheurs russes a modifié un casque d’électroencéphalographie afin qu’il puisse être porté comme une simple casquette. Cette invention aidera à traiter la dépression, le trouble du déficit de l'attention et la réadaptation après un accident vasculaire cérébral.

Le casque d’électroencéphalographie «Neuroрlay» a été inventé par les chercheurs russes de l’entreprise Neurobotics il y a déjà un an. Aujourd’hui, il peut être porté comme une casquette ordinaire.

Le but principal est de traiter sans ordonnance la dépression, le trouble du déficit de l'attention, surtout chez les enfants hyperactifs, les troubles bipolaires, le stress ainsi que de réhabiliter les patients qui se trouvent dans un état post-AVC.

«Neuroрlay» utilise une méthode de liaison directe entre le cerveau et un ordinateur. Ainsi, le casque peut rapidement plonger une personne dans un état d’équilibre et l’y maintenir le temps nécessaire. Cette machine peut servir de la sorte à la neurorééducation, la socialisation et l'amélioration de la qualité de vie des personnes handicapées.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

С гордостью представляем отечественную разработку в области нейрокомпьютерных интерфейсов – устройство #Neuroplay от компании #Нейроботикс. Система представляет собой биоусилитель и гарнитуру, оборудованную «сухими» электродами для регистрации потенциалов мозга 🧠 ☺️В данный момент нейрогарнитура готовится к запуску в серийное производство и будет доступна потребителям уже в конце 2018 года. Главное преимущество гарнитуры: ✅ никакого геля ✅ быстрое обучение нейроуправлению ✅ широкая сфера применения: реабилитация, нейроуправление, обучение и когнитивные навыки, исследования, нейро-игры, медитация и йога #нейроботикс#нейрогарнитура#нейроинтерфейс#нейротренажер#технологии#нейронаука#нейробиология#нти#нейронет#медицина#инновации#зеленоград#москва#neurobotics#neuro#neuroninterface#medicine#neuroscience#neurobiology#innovation#робототехника#нейронет#neuronet#cybathlon#сколково#skolkovo#нти#мозгкомпьютер#нейроуправление#neuro#нейроинтерфейс#нейрогарнитура #russia

Публикация от NEUROBOTICS (@neurobotics.ru)

Le casque peut par exemple obtenir des informations sur les émotions de la personne qui le porte et activer ainsi l’un de ses deux modes en fonction de l’état de l’utilisateur.

Si ce dernier a des problèmes de concentration ou d'attention, le casque peut activer une fonction «bruit» dans les écouteurs. Après un certain temps, l’utilisateur cesse de réagir aux sons et se concentre à nouveau. Le mode «relaxation» s’active quant à lui quand des symptômes de stress ou de dépression apparaissent.

«Neuroplay est un outil permettant de résoudre un large éventail de tâches. Nous améliorons constamment nos logiciels, en tenant compte des besoins de nos clients. Maintenant, il est également possible de mener des entraînements alpha et bêta complets», a déclaré Alexander Zonov, responsable de l'interface «Cerveau-ordinateur» de l’entreprise Neurobotics.

Les chercheurs indiquent que cet appareil peut conduire aux mêmes résultats que, par exemple, le yoga. Cependant, il permet d’atteindre les effets désirés plus vite et de ne pas astreindre à des exercices difficiles les personnes atteintes de troubles bipolaires, de diverses formes de handicap, ainsi que celles en situation en rééducation.

«Neuroplay» peut également être couplé à d'autres appareils «intelligents» de réhabilitation. En lui donnant un ordre, il est ainsi possible de trouver sa canne ou ses écouteurs grâce aux vibrations qu’ils émettent.

Lire aussi:

Netanyahou accuse l'Iran de l'attaque d'un navire israélien et promet de riposter
«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
«Je passerai à l’acte, si elle meurt, elle meurt»: il écope de trois mois de prison pour cet appel passé à la police
Trump évoque «la catastrophe énergétique» aux USA et la dépendance au pétrole russe sous Biden
Tags:
accident vasculaire cérébral (AVC), stress, trouble bipolaire, antidépresseurs, dépression, recherche, cerveau, technologies, science, Russie, invention, interface neuronale, neurophysiologie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook