Sci-tech
URL courte
3231
S'abonner

Des archéologues ont découvert que certains crannogs, ces îles artificielles bâties durant la préhistoire en Écosse ou en Irlande, avaient plusieurs milliers d'années de plus qu'on ne le pensait. Ainsi, quatre sites ont été datés au radiocarbone vers 3640 à 3360 av. J.-C.

Deux chercheurs, de l’université de Reading et de celle de Southampton, estiment que les crannogs, ces îlots artificiels répandus dans toute l'Écosse, au pays de Galles et en Irlande, auraient été construits bien avant le célèbre site de Stonehenge.

Jusqu'ici, les archéologues pensaient que les crannogs avaient été construits essentiellement à l'âge du fer. Cependant, dans une nouvelle étude publiée dans la revue Antiquity, les deux scientifiques affirment avoir trouvé des preuves suggérant qu’au moins certains des crannogs écossais sont beaucoup plus âgés et datent du Néolithique.

Duncan Garrow et Fraser Sturt ont étudié quatre crannogs sur l’île de Lewis. Sur l'un des sites, un ancien plongeur de la Royal Navy avait découvert il y a plusieurs années des poteries néolithiques bien conservées. Les deux archéologues les ont minutieusement étudiées et ont procédé à une datation au radiocarbone de ces pièces, ainsi que des morceaux de bois découverts près des bords des structures artificielles.

Ils voulaient obtenir «des preuves concluantes de la construction d'îlots artificiels au néolithique», a précisé la BBC.

Selon eux, il s’avère qu’ils datent de 3640 à 3360 av. J.-C., ce qui place leur construction dans la période du Néolithique.

La science suggère que les crannogs ont été utilisés comme habitations, probablement accessibles par des passerelles. Les théories concernant ces îlots artificiels abondent, mais personne ne connaît avec précision ni leur destination, ni les raisons pour lesquelles ils ont été construits.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Tags:
Royal Navy (Royaume-Uni), théories, science, BBC, poterie, plongeurs, étude, archéologues, Stonehenge, Pays de Galles, Irlande, Écosse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook