Sci-tech
URL courte
0 533
S'abonner

Lancé samedi par une fusée Proton M depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, l’observatoire spatial Spektr-RG a été placé sur orbite, a annoncé l'agence spatiale russe Roscosmos à Sputnik.

L’observatoire spatial Spektr-RG, fruit d’un projet russo-allemand, qui a été lancé samedi par une fusée Proton M depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, est destiné à étudier l’Univers au moyen des rayons X, a expliqué à Sputnik l'agence spatiale russe Roscosmos.

Conçu par le bureau d'études russe Lavotchkine, l’observatoire spatial Spektr-RG comprend deux télescopes, notamment un à rayons X, le eRosita de l'Institut Max Planck de physique extraterrestre (Allemagne), et le télescope ART-XC, élaboré par l'Institut russe d'études spatiales et fabriqué par l’Institut russe de physique expérimentale de Sarov.

Le nouveau télescope spatial est destiné à étudier les amas de galaxies, les trous noirs et à recueillir des informations sur la nature de la matière noire.

Le prédécesseur du Spektr-RG, l’observatoire astrophysique spatial Spektr-R avait été lancé en 2011et n’est plus en fonction depuis janvier 2019.

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
«Éric Zemmour continue de me harceler», affirme la chroniqueuse Hapsatou Sy
Tags:
télescope, Russie, Allemagne, observatoire, matière noire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook