Sci-tech
URL courte
390
S'abonner

Six mois après une éclipse totale, la Lune se prépare à offrir un nouveau spectacle, ce soir, et se draper de rouge. Le phénomène sera visible pendant une heure depuis la plupart des régions de la France.

Une éclipse lunaire aura lieu ce mardi 16 juillet. Une date qui coïncide avec le cinquantième anniversaire de la mission Apollo.

Ce soir, l'alignement entre le Soleil, la Terre et la Lune ne sera pas parfait. Et l’éclipse ne sera pas totale. La teinte rougeâtre attendue de la Lune sera le fruit du spectre rouge des rayons du Soleil filtré par l'atmosphère terrestre et réfracté vers l'ombre créée par la Terre, et donc vers la Lune.

Comme l’indique la Royal Astronomical Society (RAS) de Londres, «environ 60% de la surface visible de la Lune sera couverte par l'ombre», un phénomène qui sera «visible d'Afrique, d'une grande partie de l'Europe et de l'Asie, de la partie orientale de l'Amérique du Sud et la partie occidentale de l'Australie».

Points d'observation en France

En France, l'éclipse débutera à 22h01, pour atteindre son paroxysme à 23h30 et de s'achever à 0h59. Comme l’indique France Soir, la météo sera globalement du côté de ceux qui voudraient assister au spectacle, à l'exception des Pyrénées, de l'est de la France et de la pointe bretonne.

En outre, l'Association française d'astronomie (AFA) organise des observations de l'éclipse dans certaines villes comme Paris, Dijon ou encore Caraman près de Toulouse.

Lire aussi:

«Épidémie toujours très dynamique»: près d'un millier de nouveaux décès en France, le bilan dépasse les 13.000
Ce pays serait le premier au monde à avoir vaincu le coronavirus
Chômage totalement hors de contrôle aux Etats-Unis: vers un nouveau 1929?
Tags:
France, éclipse lunaire, Terre, Lune
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook