Ecoutez Radio Sputnik
    Vin

    Le vin rouge facilitera le voyage sur Mars

    CC0 / MasterTux / Red Wine
    Sci-tech
    URL courte
    0 13
    S'abonner

    Selon des médecins américains, le resvératrol, l’élément «rajeunissant» essentiel du vin rouge, protège les muscles des mammifères lorsque le niveau de gravité est bas. Cet antioxydant pourrait permettre aux cosmonautes d’éviter l’atrophie musculaire qu’ils pourraient subir lors d’un voyage sur Mars.

    «Si l’homme passe au moins trois semaines dans l’espace, le volume musculaire de ses jambes diminue d’un tiers. Nous avons démontré qu’il est possible de le surmonter avec un bon régime alimentaire: ce dernier est vraiment important pour les membres des expéditions martiennes qui n’auront pas les stimulateurs spatiaux utilisés par l’équipage de l’ISS», révèle la chercheuse Marie Mortreux de l’université Harvard, aux États-Unis. Ce régime devrait inclure des aliments contenant du resvératrol. Les conclusions des scientifiques sont publiées dans la revue Frontiers in Physiology.

    Les bienfaits du vin

    Le vin rouge et la peau du raisin contiennent du resvératrol, une matière volatile bienfaisante pour la santé.

    D’après les recherches scientifiques menées à Harvard en 2003, ce polyphénol contribue à la longévité des cellules des mammifères. Le resvératrol mobilise les gènes responsables pour la réaction au stress cellulaire et des stimulations variées qui diminuent la durée de vie. Par contre, ses effets bienfaisants n’ont pas été prouvés auprès des amateurs de vin et de raisin.

    Plusieurs tentatives de commercialiser des médicaments à base de resvératrol ont été critiquées dans les milieux scientifiques à cause de l’incomplétude des recherches. Enfin, Mme Mortreux et ses collègues ont démontré que l’antioxydant ralentit la dégradation musculaire qui est cruciale pour les astronautes: dans l’espace les cellules réagissent moins à l’insuline et les muscles deviennent faibles et perdent du poids.

    Pour tester l’influence du resvératrol, les scientifiques ont placé des rats dans des conditions proches de l’apesanteur spatiale. En 15 jours d’expérience, les spécialistes ont découvert que le resvératrol avait permis de préserver la performance des muscles bien que le volume musculaire puisse baisser. Ils n’excluent pas que cet effet soit lié à la capacité du polyphénol de paralyser des inflammations dans les organismes des animaux. Cette hypothèse sera vérifiée lors d’études ultérieures.

    Tags:
    ISS, NASA, Université Harvard, vin, Mars
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik